You are here: Home » Non classé » Prospection pétrolière-Discover exploration  I Une modification du contrat à cause de la Covid-19

Prospection pétrolière-Discover exploration  I Une modification du contrat à cause de la Covid-19

Société |  16/02/2021 –   

image article une

Le patron du Bureau géologique des Comores (Bgc) explique que les travaux de forages ont été initialement planifiés pour cette année afin de confirmer à 100 % l’existence des hydrocarbures et que jusqu’à maintenant l’on se réfère aux analyses des données 2D et 3D. À l’entendre, le rendez-vous pour les forages est désormais fixé en 2023.

Bien que les résultats des recherches en 3D dans le périmètre contractuel augurent un potentiel «très significatif», la société Discover Exploration demande, à la partie comorienne, une prolongation de la durée de recherches. Elle vient de démontrer la nécessité de l’extension de deux ans, à cause de la perturbation des travaux par la pandémie, pour les recherches sur les blocs 35, 36 et 37, au nord-ouest de l’île de la Ngazidja, à des profondeurs d’eau de plus de 2000 mètres. 
Selon le chef du Bureau géologique des Comores (Bgc), Youssouf Hamadi, les travaux d’évaluation de tous les périmètres contractuels n’ont pas pu être finalisés par cette société. «Les résultats des données sont satisfaisants, mais ils sont incomplets pour pouvoir tirer une conclusion certaine à 100 %. Et avec une période deux ans, ils vont pouvoir compléter ladite évaluation et une série d’analyses pour déceler la présence d’hydrocarbures au large de l’archipel. Encore une fois, les données disponibles sont encourageantes», fait-il savoir. 

Le patron du Bgc explique donc que les travaux de forages ont été initialement planifiés pour cette année afin de confirmer à 100 % l’existence des hydrocarbures et que jusqu’à maintenant l’on se réfère aux analyses des données 2D et 3D. À l’entendre, le rendez-vous pour les forages est désormais fixé en 2023. Toutefois, «dès la fin des poursuites des analyses visant à révéler les indices directs de l’existence, Discover Exploration pourrait lancer les forages. Peut-être même avant la fin de ces deux ans de prolongation, au milieu de 2022, la phase des forages sera en cours», estime-t-il. 
Pour le consortium des trois sociétés sur les blocs 35, 36 et 37, au nord-ouest de l’île de la Grande-Comores, à savoir Bahari Resources, Tullow Oil et Discover Exploration, seules deux entreprises restent associées présentement. 

Quand est-il du consortium ?

La firme britannique Tullow Oil, entrée dans l’exploration pétrolière aux Comores depuis novembre 2018, s’est retiré du dossier faute de moyens financiers. «Le gouvernement britannique subventionnait Tullow Oil et vient de signifier ses compagnies la fin des subventions sur le domaine pétrolier. Pourtant, la société britannique détenait presque une part de 35 %. Le groupement des entreprises sont à la recherche d’une société pour remplacer Tullow afin de partager les coûts du forage», indique-t-il avant d’estimer le coût du forage à «34 millions de dollars».La société Discover exploration, une des deux sociétés chargées des recherches du pétrole et gaz dans l’archipel, avait tenu une réunion, il y a plus de sept jours pour exposer les résultats des recherches en 3D.

Powered by WPeMatico