You are here: Home » Actualités » Publication des résultats par la CENI : Prématurée pour l'avocat Larifou, à l'extrême limite pour le code électoral

Publication des résultats par la CENI : Prématurée pour l'avocat Larifou, à l'extrême limite pour le code électoral

Publication des résultats par la CENI : Prématurée pour l’avocat Larifou, à l’extrême limite pour le code électoral

Publication des résultats par la CENI : Prématurée pour l'avocat Larifou, à l'extrême limite pour le code électoral
Si la Ceni n’avait pas publié les résultats dans le temps, c’est à dire dans un délai maximum de cinq (5) jours après le scrutin, la Cour constitutionnelle serait dans l’obligation de s’approprier le pouvoir de proclamer les résultats de l’élection présidentielle en premier et en dernier ressort. à malin, malin et demi. C’est trop mesquin comme idée pour tromper des adultes.
La Ceni a surpris l’Updc qui n’attendait pas à ce que cette institution pourtant indépendante respecte la loi électorale. Dans une conférence de presse les leaders du parti Updc et alliés ont déclaré je cite : « Contre toute attente, les résultats ont été proclamés avant que le processus n’arrive à terme ». Vous avez compris qu’au 17 avril le processus électoral n’est pas encore achevé, mais que le 10 avril quand ils étaient persuadés que leur champion avait gagné l’élection, le processus était achevé et ils ont fêté la victoire de Mohamed Ali Soilihi Mamadou et, ils ont fait le tour de la capitale Moroni en carnaval (j’ai suivi en direct sur RCM13, le carnaval qui a duré jusqu’à 4h du matin). La question est de savoir sur quelle base ils ont fêté le 10 avril, si au 17 avril, ils considèrent que le processus électoral n’est toujours pas achevé ? passons !
 
Résultats prématurés pour l’avocat Larifou, à l’extrême limite pour le code électoral
 
Devant cette situation inattendue pour l’Updc, c’est à dire sa défaite du 10 avril 2016, Maître Said Larifou étonne tout le monde et, il parle de  » fraude massive, cause de la décision prématurée de la Ceni de délivrer les résultats. »
Ah bon ! décision prématurée vous dites ? L’homme de droit Saïd Larifou semble tout oublié. Il a oublié de lire le code électoral, il a oublié que la Ceni est une institution indépendante, il a oublié la notion du temps et surtout il a oublié que la Ceni avait une obligation légale de proclamer les résultats dans les 5 jours et qu’elle était à l’extrême limite c’est à dire au 5ème et dernier jour. Quand l’avocat Said Larifou nous dit que la décision de la Ceni était prématurée, on se demande si notre avocat a eu le temps de lire le code électoral avant ses déclarations.
Mon avocat ! C’est conformément aux articles 1 et 49 du code électoral que la Ceni a publié les résultats. Quand vous dites que ces résultats sont publiés d’une manière prématurée, je pense que vous avez entièrement tort. Pourquoi ?
Si la Ceni n’avait pas publié les résultats dans le temps, c’est à dire dans un délai maximum de cinq (5) jours après le scrutin, conformément à l’article 49 de ce code électoral, cela voudrait dire tout simplement que la Ceni se déclare incompétente et cela aurait donné la conséquence suivante : La Cour constitutionnelle serait dans l’obligation de constater l’incompétence de la Ceni et, la Cour aurait l’obligation de s’approprier le pouvoir de proclamer les résultats de l’élection présidentielle en premier et en dernier ressort. Alors s’il vous plait, à malin, malin et demi. C’est trop mesquin comme idée pour tromper des adultes.
 
Mrimdu

Powered by Comores infos