You are here: Home » Dossier TAHOMBA » Quand Corruption, suscite des Vocations – Partie 6

Quand Corruption, suscite des Vocations – Partie 6

Aujourd’hui, nous vous proposons de revenir sur la manière dont M. Mchangama est arrivé à son poste de Président de l’Assemblée.

En effet, aux Comores, la tradition veut que lorsque le Chef de l’État est issu (par exemple) de la Grande Comore, le Président de l’Assemblée soit natif de Mohéli et que celui de la cour constitutionnelle, issue de l’île d’Anjouan. Et vis versa.

Pour parvenir à ces fins et obtenir la Présidence de l’assemblé, Mchangama a demandé à sa fille résidant en France de débarquer en urgence au pays, avec une mallette remplie de millions de francs comoriens. Pour la petite histoire, par manque de chance, sa fille a perdu la clé en chemin. Par conséquent, accompagné d’Anisse Djohar (un enfant adoptif du président Djohar), Mchangama s’est rendu chez un cordonnier de Gobadjou surnommé « la Coste minute » pour faire sauter la serrure de ma manette.

La moitié de cet argent était destiné à Okacha (ancien député de Moheli) qui était le Président de l’Assemblée de l’époque, pour lui céder sa place. Nous vous promettons de revenir sur ce bref mandat de Président de l’Assemblée, dans nos prochaines publications.  

Powered by Comores infos