You are here: Home » Actualités » Quand le directeur de l’ORTC s’improvise en porte-parole du gouvernement et analyste politique.

Quand le directeur de l’ORTC s’improvise en porte-parole du gouvernement et analyste politique.

Quand le directeur  de l’ORTC s’improvise en porte-parole du gouvernement et analyste politique.
C’est du jamais vu dans notre pays. Dans le JT de la chaine nationale( ORTC), le directeur  général de celle-ci est venue sur le plateau pour jouer le rôle du porte-parole du gouvernement et du journaliste politique qui décortique l’actualité.  En réalité, ce geste est inadmissible dans les pays démocratiques. Mais cela dit que notre jeune directeur a beaucoup à apprendre. Chacun doit jouer son rôle : les politologues décryptent l’actualité et les journalistes posent les questions et les directeurs supervisent ce jeu démocratique. Or, il semblerait que le pays d' »Azaline », tout change du jour au lendemain. 
Pour ajouter : un proverbe comorien dit : « yeka kapvatsi nkuhutché nkudumé ye uyiha »( si dans  une basse-cour il manque le cop, la poule doit relever le défi en chantant). En clair comme dans le pays, il y a un manque criard des journalistes et l’opposition, cela est de son devoir de mettre la main dans le cambouis. Mais, le plus étonnant est de rentrer dans le costume du porte-parole. Sur cet aspect, on peut comprendre deux choses ; soit ce poste lui est déjà promis ou soit il montre sa disponibilité à occuper la fonction. Mais ce qui est sur est que Ortc, sensé incarner l’innovation et apporter un nouveau souffle, est entrain de chavirer. Car, ce sont toujours les mêmes documentaires qui manquent d’entrain et les images souvent floues.  
On a pensé qu’avec l’arrivé de ce Jeune homme issu de la diaspora, nous avons cru au changement de la télévision nationale. Nous avons cru que sa nomination à la tête de l’ORTC pouvait être une bouffée d’oxygène mais quelques mois plu tard, les résultats ne sont pas au rendez-vous ! Mais quel dommage! A peine investi, l’opposition a été muselée et la télé devenue un instrument de propagande du régime, les griots du 21eme siècle. Plus personne n’a le droit de passer sur les antennes s’il n’est pas d’accord avec le monarque de Mitsoudjé.
Mbadakome

Powered by Comores infos