You are here: Home » Darchari MIKIDACHE » Que faire des ressources provenant de la vente de la 2ème licence de télécommunications aux Comores?

Que faire des ressources provenant de la vente de la 2ème licence de télécommunications aux Comores?

Photo d’illustration
Si l’hypothèse de l’attribution de la 2ème licence de télécommunications aux Comores à la société malgache Telma est confirmée par les Autorités habilitées pour un montant de 7,01 milliards de francs Comoriens, les recettes de la vente en question devraient être utilisées prioritairement pour plusieurs actions stratégiques notamment les suivantes :
– régularisation des salaires et traitements pour 1mois maximum

– mise en place d’une agence de financement des infrastructures, électricité et eau potable avec un apport d’1 milliard fc pour commencer
– Plan de réhabilitation des hôpitaux de référence (El Maarouf, Hombo et Fomboni) en termes de qualité, d’infrastructures, de formation des agents hospitaliers, l’équipement en matériels hospitaliers et rattrapage des salaires et arriérés des intérimaires, et remise à niveau du service des urgences avec des tarifs subventionnés et réduits pour la population avec le ticket modérateur) pour 1 milliard fc 
– Programme de consolidation et de mise à niveau de la fibre optique, de construction de parc technologie et de recyclage et formation des agents de Comores Télécom pour faire faire face à la concurrence et améliorer les services en qualité et en innovation…
– Plan national pour renforcer l’action de l’Autorité de régulation (Anrtic) afin de mettre en place un dispositif efficace de contrôle du Marché des télécommunications ainsi que pour assurer une d’aîné concurrence entre les deux opérateurs 
– dotation au budget des élections
– Mise en place d’un fonds stratégique d’appui au secteur privé et à la jeunesse en matière d’entrepreneuriat, de création de projets structurants dans la transformation et la valorisation des produits locaux ainsi que pour le développement d’une industrie touristique. 
De même, il conviendra d’affecter une dotation à la réforme des finances publiques en particulier à la collecte et à la sécurisation des ressources fiscales et non fiscales par la réorganisation des services des Impôts en efficacité de recouvrement, en formation et recyclage des agents et en dotation de moyens matériels.
Le plus urgent reste bien entendu les services de santé, la réhabilitation complète et durable de l’énergie électrique et l’eau potable. Tout est question de dosage et de volonté politique.
Darchari MIKIDACHE


© « Copyright ©2011 AHAMED ZOUBEIRI Hakim. www.habarizacomores.com|(أخبار من جزر القمر) Tous droits réservés.

Powered by Comores infos