You are here: Home » france » Qui est Fabien Clain, le réunionnais qui a revendiqué les attentats de Paris ?

Qui est Fabien Clain, le réunionnais qui a revendiqué les attentats de Paris ?

Selon Le Figaro qui cite une source policière, le jihadiste français aurait enregistré la revendication audio des attentats du 13 novembre.
« C’est très probablement lui », aurait indiqué une source policière au quotidien Le Figaro , information également confirmée par l’AFP. Lui, c’est Fabien Clain et il serait la voix qui revendique dans un message audio les attentats du 13 novembre. Comme Abdelhamid Abaaoud , le commanditaire présumé des attaques à Paris, le nom de Fabien Clain était déjà connu.
La dernière fois que son nom a été évoqué, c’était en août dernier lors de l’attentat manqué de Villejuif. A l’époque Sid Ahmed Ghlam, un étudiant algérien de 23 ans est soupçonné d’avoir voulu attaquer une église de Villejuif et d’avoir tué Aurélie Châtelain, professeur de fitness de 32 ans.

Les enquêteurs découvrent alors des communications où les jihadistes discutent et font mention par erreur de pseudonymes. Ils remontent alors jusqu’à trois hommes, dont un certain Fabien Clain, considéré comme le commanditaire de la tentative de Villejuif.

Proche de Mohamed Merah

Fabien Clain, réunionnais de 36 ans, a vécu durant plusieurs années à Toulouse. Là, dans les années 1990, il apparaît comme « l’un des animateurs de la filière dite “Artigat”. Une filière très active en Ariège, dans les années 2000 », rapporte Réunion 1ère . Les autorités chargées de l’antiterrorisme s’intéressaient donc déjà à celui qui se fait appeler « Omar ».
En fait, dès 2001, il est repéré pour avoir fondé un groupuscule salafiste avec son frère Jean-Michel, dans le quartier du Mirail à Toulouse. C’est là qu’il rencontre Abdelkader Merah et Sabri Essid, respectivement frère et beau-frère de Mohammed Merah, le Franco-algérien à l’origine des tueries de mars 2012 à Toulouse et Montauban.
Clain est considéré comme celui qui embrigade. A Toulouse, il tente de « s’emparer de la direction de la mosquée de Bellefontaine, fréquentée par les plus jeunes et dirigée selon eux par de “mauvais musulmans” » , raconte Libération .
Avant d’effectuer ses meurtres, Merah prend des nouvelles de Clain, en prison pour des faits de délinquance. En 2009, Clain a été condamné à cinq ans de prison pour avoir animé une filière d’acheminement jihadiste vers l’Irak. Selon un courrier intercepté par l’administration pénitentiaire, il correspond avec Mohammed Merah durant sa détention.

Lire Aussi: Syrie: Honte à Hollande, à Fabius et aux médias français

Parti en Syrie

En 2013, après les attaques de Toulouse et Montauban, on entend à nouveau parler de Fabien Clain, via le quotidien 20 minutes . L’homme s’insurge contre un reportage du magazine « Pièces à conviction » sur France 3 et attaque France Télévisions en diffamation après que la chaîne a indiqué qu’il serait un proche de Merah.
Il rappelle qu’au moment des faits perpétrés par Merah, il était en prison. Au moment où il témoigne, l’homme est installé en Normandie où il enseigne l’arabe. A la suite de sa condamnation en 2009, il a interdiction d’entrer dans 22 départements français, dont la ville de Toulouse. A la suite du reportage de France 3, il dit : « C’était une catastrophe. Tout le monde s’est passé le mot très rapidement. J’ai vite été assimilé au tueur d’enfants (…) Je voulais juste refaire ma vie tranquillement ».
Puis Fabien Clain disparaît des radars. L’homme serait parti en Syrie combattre aux côtés de l’Etat islamique. Il y organiserait depuis cette région les attentats, notamment contre l’église Sainte-Thérèse de Villejuif et peut-être, celui du 13 novembre.
© « Copyright » – www.habarizacomores.com – Le journal de la diaspora comorienne en France et dans le monde :Information et actualité en temps réel.

NB: Alerte info – Un site pirate du nom de comores-infos.com propage des fausses informations. Ce site qui imite le logo de votre journal reprend les articles publiés sur habarizacomores.com et les modifient afin de semer la haine chez les comoriens. Ce site propage des virus qui peuvent rendre vos ordinateurs et mobiles inutilisables. A éviter !

Powered by Comores infos