You are here: Home » Ben Ali Combo » Qui veut faire quoi? A qui?…

Qui veut faire quoi? A qui?…

QUI VEUT FAIRE QUOI? A QUI?…
Comme dans un « roumbou », tout le monde est en transe. C’est tenter de résumer l’effervescence de ceux qui se disent être des politiciens à l’aube d’une élection problématique d’une rare ambiguïté.
Après une tournante qui a donné la nausée et le vertige aux trois îles, dans l’ivresse dû aux tours, nos politiciens voient double: un pétrole qui serait plus abondante que celui du Koweït et des villas qu’ils construiront à la planète Mars où ils amasseront l’argent, beaucoup d’argent.
On vit des alliances peu probables dans un autre monde, des prétendants qui sont prêts à tuer pour y arriver. Un seul dénominateur commun à tous ces candidats à la chasse au trésor: aucun projet politique cohérent.
S’ils ne vantent pas d’être à l’ombre des pouvoirs exécutifs insulaires et national, ils vont s’adonner à leur exercice favori qui repose sur la manipulation et les trafics d’influence.
Pendant ce temps, le comorien broie du noir: les fonctionnaires deviennent des mendiants, les citoyens, des primitifs où l’eau, l’électricité, les soins ne constituent pas une priorité. Le comorien de Ndzouani, Ngazidja et de Mwali est réduit à vivre par deux instincts terriblement développés: protection et survie, chapeautés par la toute puissance de la corruption.
La logique, la foi, la science cèdent la place à l’injustice, à l’ingratitude et à l’irrationnel.
NON, un autre monde est possible et croyez moi, il doit prendre ses racines à l’extérieur des Comores pour enfin s’imposer par des actions concrètes, ciblées. Une politique qui prône l’unité de l’archipel, le respect des valeurs léguées, la participation de tous les comoriens à une construction de cœur.
J’appelle à tous ceux qui ont des projets ou des propositions politiques à nous joindre, à les marier et les mettre sur la table des comoriens; l’essentiel est leur mise en application par qui que se soit. La réussite est le but final.
J’appellerai ainsi le peuple comorien à une désobéissance civique par un boycott d’une élection où la seule volonté est d’avoir le pouvoir pour le pouvoir.

Par BEN ALI

Powered by Comores infos