You are here: Home » Élection » Reconnaissance internationale : mensonges 0 – 1 vérité

Reconnaissance internationale : mensonges 0 – 1 vérité

 » Je ne t’aime, moi non plus. »

En ce début d’été, le Palais de Beit-Salam a connu un ballet diplomatique impressionnant et qui jusqu’alors, n’avait jamais eu lieu. Des ambassadeurs et délégations des pays venus affirmer, une fois encore, leurs soutiens à la vision de développement des Comores d’Azali, ce qu’on appelle (parfois pour rire) « l’Émergence » ou encore « la Nouvelle Ère ». Des États-Unis au Vénézuela, en passant par les pays européens (France, Suède, Danemark, etc.), asiatiques (Indonésie, Chine, Malaysie, etc.) et arabes (Émirats arabes, Jordanie, etc.) : un même message de soutien revenait, selon nos sources : Azali, la meilleure solution pour le développement des Comores.

Cliquer pour visualiser le diaporama.

Contrairement à ce qu’affirment Zile Soilihi et Farid Soilihi, qui tentent de manipuler chaque week-end les réseaux sociaux et certains médias de France, Azali est reconnu, accepté et aimé par tous.

0

Ils prétendent que l’élection présidentielle n’est pas reconnue par la communauté internationale : c’est-à-dire les organisations internationales (les Nations Unies, l’Union européenne, la Commission de l’Océan Indien, etc.) et les pays souverains.

À bout psychologiquement et dépourvus arguments, ils ne propagent que des mensonges. Ils disaient qu’aucun chef d’État étranger, ou un représentant n’étaient présents à la cérémonie d’investiture. Que de la tromperie ! On se rappelle les personnalités venues dans nos îles ces deux derniers mois spécialement pour reconnaître la légitimité du Président Azali : le Secrétaire Général de la Commission de l’Océan Indien (COI) – qui a rang de président, les Chefs d’État Majors Tanzaniens et Malgaches le 6 juillet, les 4 ministres des Affaires étrangères lors de l’investiture et plus de 25 ambassadeurs. Du JAMAIS VU dans les mandats précédents.


En 3 mois d’agitation, les réalisations de ces fuyards sont laborieuses : il ne reste que leurs promesses irréalistes, leur démagogie et l’argent qu’ils ont détourné et pris aux Qataris. Pour faire valoir leur « Cause », ils ont envoyé un émissaire à New York, chercher du crédit auprès de ses amis de la communauté LGBT (Lesbien-Gay-Bi-Trans) qui l’avait déjà financé. Leur dernier bastion, les Facebooks live et leurs manifestations de 50 personnes. Quelle force ! Quel soutien populaire ! À quoi jouent-ils ces soilihistes de Foumbouni ?

1

On constate que la Diaspora, celle qui veut contribuer au développement des Comores, leur a tourné le dos. On attendait de ce vieux routier qu’il donne à la nouvelle génération le savoir qu’il lui reste : le sens de la patrie, partager son expérience et inspirer des programmes de développement… En réalité, ce qu’il donne c’est plutôt : des propos haineux, une logique égoïste, des insultes envers la nation et la population qui se bat tous les jours au pays pour assurer le développement des Comores. En perroquet, ils se répètent …

Durant seize ans, jamais les Comores n’ont eu autant d’alliés diplomatiques. C’est très prometteur pour l’ouverture et la modernisation du pays. Cette reconnaissance est la confirmation de la légitimité, mais surtout de la volonté du président Azali de coopérer et d’ouvrir les Comores vers une nouvelle ère de progrès. Plus de 90 pays au total ont reconnu l’élection du Président. En face, même pas 100 membres de la diaspora, inconnus sauf par leur propre famille, manifestent contre cette élection.

Qui est le plus légitime ?

Nouria Soudjay,
Ancienne Assistante d’administration à Nantes
De retour à Moroni depuis décembre 2018

Powered by Comores infos