You are here: Home » Actualités » RECRUTEMENTS ET PROMESSES CHIMERIQUES CONTRE CONSCIENCES

RECRUTEMENTS ET PROMESSES CHIMERIQUES CONTRE CONSCIENCES

L’une des pratiques des dirigeants comoriens, est de se servir de l’Etat comme étant une instance pourvoyeuse d’emplois. Et dans le contexte actuel, bon nombre de comoriens ont obtenu des nominations à des postes divers dans l’administration publique. Malheureusement, les intéressés, mettront du temps pour se rendre compte, que pour eux, ce ne sera que peine perdue et non le contraire, qui est l’expression selon laquelle; « toute peine mérite salaire « .
L’Etat, par le biais  du Ministre en charge du Budget général, pour de raisons opportunistes et le plus souvent électorales, ne se gêne aucunement de fournir de pseudo-emplois. Faits absurdes d’un ministre de ce département car, il ne fait rien d’autres qu’occulter au peuple de sa mission réelle. Pourtant, quelques uns de ses proches débarquent d’outre monde… et sont honorés avec des postes qui sont vite crées et des salaires à somme pharaonique… et pourtant, aucun service ces extraterrestres rendent à l’Etat comorien. On ne sait pas, que servent-ils en réalité.
Assurément, assujetti des organismes financiers internationaux, il a entre autres pour rôle principal d’assainir les finances publiques comoriennes. C’est-à-dire,  amoindrir les charges publiques et accroître les recettes. Ceci, pour le principe de parvenir à parfaire idéalement un Budget équilibré et excédentaire. Ensuite, il a aussi sous ses responsabilités de mener une vraie politique économique devant permettre les Comores de parvenir une fois dans leur existence  à un taux de croissance économique positif encore élevé.
Pour atteindre à cet objectif, rien de plus simple que de mener une politique de créations d’emplois dans le secteur privé. Si par le passé et depuis que notre pays les Comores, s’est pris en charge, tous ceux qui ont occupé ce département ci et celui qui l’occupe actuellement n’ont pas réussi à cette tâche mais toujours voués à l’échec, sans vouloir le reconnaitre, par arrogance. Nous entendons nous engager solennellement, nous qui soutenons le candidat Said Ali Kemal aux fonctions de Président de l’Union des Comores. Ensemble avec les comoriens et les comoriennes de bonne volonté, ne ménageons aucun effort pour réussir à cette mission.
Daniel Swabahaddine

Powered by Comores infos