You are here: Home » Actualités » Referendum : le président Azali prêt à négocier

Referendum : le président Azali prêt à négocier

Le dictateur Azali Assoumani est tenu dans la gorge par l’opposition et la communauté internationale après avoir organisé un referendum boycotté par les comoriens mais dont le régime en place a proclamé que le OUI l’a largement emporté.
Pour imposer la nouvelle constitution rejetée par la majorité des comoriens, Azali Assoumani et ses acolytes procèdent par l’intimidation. Des medias menacés d’être fermés s’ils ne soutiennent pas le régime Azalite, des journalistes licenciés, des opposants injustement emprisonnés, tels sont des cas de non respect de droit de l’homme et de liberté de la presse qui ont poussé la communauté internationale à réagir.
L’union européenne et l’union africaine ont appelé Azali et son gouvernement à respecter les droits de l’homme et de la presse. C’est suite à ces appels que le dictateur Azali Assoumani se dit prêt à libérer les opposants politiques, à rétablir la liberté de la presse. Dans une lettre adressée à l’Union africaine, le président comorien se dit prêt à négocier avec l’opposition. Cependant, il dit qu’il n’est pas question de revenir sur le referendum.

Powered by Comores infos