You are here: Home » Actualité » Refusant d’aller à Anjouan, des soldats emprisonnés

Refusant d’aller à Anjouan, des soldats emprisonnés

Refusant d’aller à Anjouan, des soldats emprisonnés

Anjouan a toujours été un piège très mortel pour l’Armée

Par ARM

       Anjouan est l’Afghanistan des Comores. Aucune puissance étrangère n’a pu s’emparer de l’Afghanistan, et quand l’Union Soviétique croyait y être arrivée, sa prétendue conquête avait fait précipiter la fin de cet État alors traversé par 13 fuseaux horaires. Anjouan est l’Afghanistan des Comores parce que la seule fois que l’Armée comorienne avait réussi à dompter cette île, le 25 mars 2008, elle l’avait fait avec l’aide de l’Union africaine. Ali Soilihi et Robert «Bob» Denard avaient provoqué un bain de sang à Anjouan en septembre 1975. En 1997, le Président Mohamed Taki Abdoulkarim avait dépêché l’Armée à Anjouan, en proie au séparatisme, mais ce fut un lamentable fiasco: les militaires anjouanais qui faisaient partie de ce corps expéditionnaire avaient retourné leurs armes contre les soldats grands-comoriens, et ce fut un massacre. Aujourd’hui, alors que la dictature sait que la cocotte-minute Anjouan va imploser 7 fois et exploser autant de fois, elle croit que la solution pour Anjouan-2021 est militaire. Quelle connerie! Elle cherche à muter à Anjouan de nombreux militaires. Des dizaines de militaires refusent d’être affectés à Anjouan, île qui va se transformer en cimetière pour eux. Ces militaires ont été jetés en prison par le dictateur fou et terroriste Assoumani Azali Boinaheri, qui doit se préparer à en emprisonner des centaines d’autres.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 8 décembre 2020.

Powered by WPeMatico