You are here: Home » Uncategorized » Rejet de la mascarade électorale du 30 juillet 2018

Rejet de la mascarade électorale du 30 juillet 2018

Rejet de la mascarade électorale du 30 juillet 2018

Non aux résultats de cette vulgaire mascarade électorale!

COMMUNIQUÉ DU PARTI ULEZI

     Le peuple vient de prouver au monde entier et aux dirigeants de l’Union des Comores sa maturité politique et son refus catégorique aux chantages ainsi qu’aux intimidations de tous genres qui lui sont quotidiennement infligées. Il a démontré son rejet de l’enfermement que le chef de l’État lui impose et lui fait savoir son attachement à l’unité nationale, à l’intégrité territoriale et au respect des règles démocratiques.

Le 30 juillet 2018 les Comoriens ont boudé les urnes. Juste une infime minorité s’est déplacée pour aller voter. Le parti Ulezi en est fier et rend un hommage vibrant au peuple comorien.

L’Union comorienne de l’Opposition, la société civile, les Ulémas, les sages, les Gouverneurs d’Anjouan et Grande-Comore, le Vice-président issu de Grande-Comore et la communauté internationale ont tous eu raison contre le comportement d’Azali Assoumani. Aucun n’accepte les résultats de cette mascarade référendaire et cette consultation est considérée nulle et non avenue aux yeux de tous.

Le parti Ulezi soutient sans aucune réserve les élus de la nation dans leur démarche consistant à déclencher un processus de destitution du chef de l’État, conformément à la Constitution, celui-ci outrepassant dangereusement ses compétences.

En effet, le président ne cesse de trahir l’Accord-cadre de Fomboni du 17 février 2001, en créant une atmosphère délétère qui met en péril la sécurité, la paix sociale et la stabilité politique retrouvée.

Le 30 juillet 2018, les Comoriens ont vécu un climat d’insécurité jamais connu dans notre pays. Des hommes armés de couteaux et de machettes s’introduisent dans un bureau de vote, symbole de droits élémentaires de la démocratie, blessant gravement un gendarme. Ce dernier s’est vu amputé de sa main. C’est inacceptable, ignoble. Le parti Ulezi tient à dénoncer avec la plus grande fermeté cet acte barbare. Le parti Ulezi appelle le peuple comorien à la retenue et à rejeter tout acte de violence qui remettrait en cause notre sérénité et notre esprit de tolérance. Le parti Ulezi  exige encore une fois que justice soit faite et que les vrais coupables soient traduit. En aucun cas, le régime Azali Assoumani ne doit instrumentaliser cette situation pour abuser sur les droits et libertés du peuple en particulier de l’opposition. Le parti Ulezi exhorte les Comoriens de nos 4 îles à rejeter le radicalisme et l’ultracisme sous toutes leurs formes.

Cependant le parti Ulezi rappelle à juste titre que la démocratie, le respect des droits et des libertés fondamentales demeurent la base de son combat de tous les jours et il en restera fidèle.

Épris de paix, de liberté et de l’unité nationale, le parti Ulezi tient résolument à ce que le pays sorte tête haute de cette crise politique patente et, ainsi, il propose:

1)      Un dialogue inter-comorien inclusif regroupant toutes les parties prenantes de la vie politique, économique, sociale et associative des Comores, sous l’égide de la communauté internationale.

2)      Abrogation du décret ayant transféré les compétences de la Cour constitutionnelle à la Cour suprême,

3)      Rétablissement de la Cour constitutionnelle,

4)      Formation d’un gouvernement du salut public composé des partis politiques, de la société civile et des organisations syndicales.

Parti Ulezi – Le Bureau politique

Lyon le 2 août 2018

www.lemohelien.com – Vendredi 3 août 2018.

Powered by Comores infos