You are here: Home » Non classé » Rencontre Maeci-Groupe d’opérateurs économiques I «Vous êtes les piliers de la diplomatie»

Rencontre Maeci-Groupe d’opérateurs économiques I «Vous êtes les piliers de la diplomatie»

Santé |  21/10/2020 –

image article une

Le ministre des Affaires étrangères, Dhoihir Dhoulkamal, a reçu des jeunes hommes et femmes entrepreneurs et d’autres exerçant dans le secteur informel. Pour lui «les opérateurs économiques vont nous guider dans la formulation des nouvelles orientation de la coopération économique et de la diplomatie comorienne en général. Ils sont nos ambassadeurs économiques”.

Souhaitant mettre en avant la diplomatie économique, le ministre des Affaires étrangères Dhoihir Dhoulkamal a reçu hier mardi à la salle de conférence de son ministère plusieurs jeunes femmes et hommes entrepreneurs mais aussi du secteur informel. Au menu des discussions : “faire du secteur privé, un levier incontournable dans la création d’emplois et un moyen de promouvoir efficacement le pays à l’intérieur comme à l’étranger”. Le chef de la diplomatie comorienne a montré sa disponibilité à accompagner les commerçants et à faciliter leurs activités à l’étranger.

“Je suis le chef de la diplomatie et donc votre intermédiaire et facilitateur. Nous sommes là pour vous écouter, vous soutenir car vous êtes nos ambassadeurs économiques. Vous avez le pouvoir de nous imposer la carte diplomatique de notre pays. C’est à vous de nous dire les accords que nous devons signer avec les différents pays et partenaires. C’est à vous de nous dire votre vision de l’économie intérieure et extérieure. Et c’est à vous de nous dire ce que vous avez besoins pour développer les secteurs économiques. Nous avons l’obligation de vous écouter et de faciliter vos activités ici et ailleurs”, persiste le nouveau patron de la diplomatie. Dhoihir Dhoulkamal a, par ailleurs, appelé les commerçants à croire à l’émergence et à s’engager davantage pour le développement économique et à la création d’emplois. “Nous devons être des acteurs engagés pour le développement économique de notre pays. Croyez-moi, si vous acceptez de travailler dans ce sens, nous allons développer notre pays et relever le défi de faire de l’Union des Comores un pays émergent à l’horizon 2030”.

A son tour, le président du Réseau des jeunes entrepreneurs, Ibrahim Ali Mohamed, a remercié le ministre des Affaires étrangères pour son engagement à accompagner les jeunes entrepreneurs. Il a plaidé pour l’accompagnement des jeunes dans la création d’emplois. “Il y a des initiatives et des engagements mais il manque les moyens. Les autorités doivent accompagner les jeunes dans la création d’emplois à travers un appui financier”. Pour la présidente Efoi-Océan indien, Naila Abbas, le gouvernement doit miser beaucoup plus sur le secteur agricole qui pourrait, selon elle, offrir d’immenses opportunités en matière de création d’emplois et répondre à la politique de l’autosuffisance alimentaire.

“Le Comesa accepte de nous aider à développer la filière manioc. Nous sollicitons l’appui de l’Etat pour répondre aux besoins des Comoriens mais aussi de la région en manioc”. D’autres jeunes entrepreneurs comme la présidente régionale de Synergie-jeunes au niveau de l’Océan indien, Faridat Djalim, ont remercié le ministère et l’Officier permanent de liaison (Opl) pour l’accompagnement dans la mise en œuvre de projets portés par des jeunes.
Comme leurs collègues, Lael Abdoulkader a exhorté le gouvernement d’appeler les partenaires au développement des Comores à aider les jeunes à la formation. “Nous demandons la mise en place des programmes de formation pour améliorer nos savoir-faire et pouvoir nous prendre en charge nous-même “, dira-t-il.

Chamsoudine Saïd Mhadji

Powered by WPeMatico