You are here: Home » Actualités » Représentation diplomatique des Comores à Paris: Où vont les recettes de l’ambassade ?

Représentation diplomatique des Comores à Paris: Où vont les recettes de l’ambassade ?

Représentation diplomatique des Comores à Paris: Où vont les recettes de l’ambassade ?

Tribune libre

Représentation diplomatique des Comores à Paris: Où vont les recettes de l’ambassade ?

L’ambassade des Comores gagne beaucoup d’argent, des recettes générées par les délivrances d’actes de naissances, de certificats de conformité, l’égalisation  des papiers administratifs, de passeports, carte d’identité ou encore tout papier administratif nécessaire. Mais où va cet argent ? Quel usage en fait le représentant, l’ambassadeur? Y’a -t-il de contrôle ? C’est la question qui focalise notre attention.


Je m’appelle Fatima ZINAYA, j’habite à paris. Il y a une semaine, je me suis rendu à l’ambassade pour mes papiers d’identité. Il était 11h du matin lorsque j’ai pénétré dans l’enceinte et je ne saurais pas expliquer ma démarche d’ailleurs, mais une idée saugrenue m’est venue à la tête:  » si je contrôlais la recette journalière de l’ambassade,  Me demandais-je. Ça n’a l’air de rien mais c’est important pour les contribuables que nous sommes. Tient tiens ! « Ca me permettrait de m’exprimer et c’est une question légitime, non? « , m’interroge-je? Chiche ! Aussitôt décidée, j’ai pris place sur une banquette située près du guichet. Depuis 11h du matin à 14h45, heure à laquelle l’enceinte allait être fermée au publique, la recette de la journée s’est élevée à 1880 euros. Cette somme est le total des entrées liées aux certificats de conformité, de l’égalisation des papiers d’identité, un seul acte de décès et 6 passeports.


A ma grande surprise je me suis posé cette question : Où va cet argent si à l’espace de presque 4 h de temps, 1880 euros sont rentrés dans les caisses ?


Si je fais le compte de 5 jours ouvrables, la somme peut d’avoisiner environ 9000 euros. Dans les autres ambassades normales, ces recettes sont généralement destinées aux financements des manifestations culturelles, à payer les cartes consulaires, des rencontres interactives des citoyens avec le président lorsque’il est visite en métropole, j’en passe et des meilleurs. Or, à ma connaissance, il n’y a pas une seule fois que notre ambassade ait financé une manifestation ou une association comorienne engagée dans la promotion de notre patrimoine culturelle. Alors à quoi sert notre argent ? A pays les diplomatiques, à entretenir la représentation?


Oh pardon! Cette fois-ci les choses commencent à s’améliorer, comme le standard qui fonctionne, un moniteur de réception(écran) pour renseigner les gens, des banquettes dans la salle d’attente.


 Mme FATIMA ZINAYA

Powered by Comores infos