You are here: Home » Actualités » Requête Updc, un plagiat pas encore détecté !

Requête Updc, un plagiat pas encore détecté !

Requête Updc, un plagiat pas encore détecté !

                                                              Requête Updc, un plagiat pas encore détecté !
Petit curieux ! vous avez dit plusieurs PV rédigés par une seule personne ? du déjà vu et déjà entendu.
A en croire RFI, le candidat Mohamed Ali a saisi la Cour constitutionnelle pour trois raisons :
1/ Il réclame une expertise du logiciel utilisé par la commission électorale. …
2/ Il demande l’annulation de 34 bureaux de vote en tout, car la même signature aurait été repérée sur plusieurs procès-verbaux
3/ Mamadou demande la disqualification du vice-président d’Azali Assoumani

Oui, l’ombre s’évapore, les maisons blanchissent, et voila la lumière éclate. cette requête Updc on l’avait déjà vue et la réponse de la Cour constitutionnelle était simple est claire le 4 mars 2016. Certes, nous ne savons pas ce que la Cour constitutionnelle donnera comme réponse aux requêtes déposés, mais, d’après ce que nous avons déjà vu et, si l’égalité devant la loi est la règle, alors, ce sera sans doute un rejet puisque ce point n°2 est un plagiat des requêtes des candidats à l’élection primaire du 21 février 2016.
 
Pour rappel,
 
Dans son arrêt du 4 mars 2016, la Cour constitutionnelle a informé que parmi les problèmes soulevés par les requêtes déposées par les candidats Azali Assoumani, Fahmi Said Ibrahim, Mohamed Daoudou et Mouigni Baraka, il y avait plusieurs PV rédigés par une seule personne selon les requérants. ( point n°2 de la requête Updc).
Réponse de la Cour constitutionnelle !
Le juge constitutionnel a tout simplement débouté aux plaignants  » pour manque de preuves et de justificatifs probants. » Alors, requête Updc, on s’est déjà vu quelque part un 4 mars 2016.
 
Mrimdu

Powered by Comores infos