You are here: Home » Actualités » Révoltant, ça me révolte les propos de certains jeunes envers nos aînés

Révoltant, ça me révolte les propos de certains jeunes envers nos aînés

Révoltant, ça me révolte les propos de certains jeunes envers nos aînés

Révoltant, ça me révolte les propos de certains jeunes envers nos aînés
Le camarade Mrimdu est conscient que sur ce point, il va heurter des difficultés notables envers certaines grosses têtes comoriennes surtout de sa génération. Mais, comme d’habitude, Mrimdu ne dit pas ce qu’il pense pour attendre des yoyos et des applaudissements. 
 
Les gars ! Pourquoi vous ne voulez pas reconnaître que nous avons une dette envers une génération précédente qui a échoué peut être, mais qui a pu faire en sorte que dans la génération suivante (la notre) on y trouve plusieurs Docteurs par exemple ? Oui, pour le camarade Mrimdu, cela est une dette. Pas vous ? Nous avons une dette envers nos instituteurs de niveau inférieur au Bac qui nous ont donné leur enseignement (tu as honte de ce fait cher universitaire ?). Nous avons le devoir de payer cette dette en pensant à eux. Désolé mais si tu n’as pas encore compris cela, tu dois retourner encore sur les bancs. 
Ces hommes et ces femmes ont vingt-cinq ans d’expérience, cela mérite estime, cela mérite plus que de leur dire avec arrogances et mépris, de retourner chez eux, dans un pays où il n’y a pas encore de système de retraite. Je n’ai pris que les instituteurs en exemple, mais j’aurais pu parler des autres domaines. 
Respect et prudence s’il vous plait. Après tout, l’expérience est importante pour diriger. C’est facile d’être un spectateur du football. Tant qu’on n’est pas sur le terrain, on pense que marquer est facile. Mais une fois à l’œuvre, on se rend compte que c’est bien plus compliqué que ce qu’on pensait. Oui, ces anciens qu’on manque souvent de respect, ont leur mot à dire, leur expérience à faire valoir et leur savoir implicite, c’est à dire celui qu’on ne peut pas exprimer, mais qu’on utilise en vue d’un résultat et qui peut s’acquérir seulement et uniquement par le partage du vécu.
Ça me révolte les propos de certains jeunes qui manquent respect à nos ainés. Vouloir marginaliser à tout prix nos aînés, simplement parce qu’ils n’ont pas eu la chance de faire des études supérieures, cela est une faute monumentale. Une faute qui risque de se retourner contre nous tous, puisque tant qu’on ne reconnaîtra pas les efforts des autres, il ne faudra pas attendre qu’ils reconnaissent nos compétences encore supposées. En continuant têtes baissées dans l’arrogance et le mépris envers ceux qui ont échoué peut être, mais qui nous ont fait réussir, ce n’est pas seulement l’ingratitude, c’est aussi un enclenchement d’une guerre que nous allons certainement perdre. Combien ça vous coûte d’être respectueux s’il vous plait ? Oui ça me révolte !
 
Mrimdu

Powered by Comores infos