You are here: Home » Uncategorized » «Ripoux-blique» de Mitsoudjé: même criminalisation

«Ripoux-blique» de Mitsoudjé: même criminalisation

«Ripoux-blique» de Mitsoudjé: même criminalisation

Création de «l’Émergence-Land», en plein fin de règne

Par ARM

      Quand on est fort occupé et qu’on ne veut pas être dérangé par des appels à répétition, on évite de connecter ses téléphones portables sur les réseaux IMO, Messenger et WhatsApp. Mais, il y a la crise économique, et on a besoin de rester en contact permanent avec sa famille, qui vit au-delà des mers, océans, montagnes, fleuves, rivières, ruisseaux, savanes, forêts et déserts. On est donc obligé de se connecter sur les fameux réseaux. Et, là, on n’échappe pas au déluge de messages de toutes sortes, accompagnés de vidéos à l’utilité douteuse, qui amusent le tapis et la galère, mais qu’on doit supprimer continuellement de ses téléphones portables, sans oser dire aux expéditeurs de ne choisir que des choses utiles. Ouf!

C’est fatigant et stressant. S’il n’y avait pas la famille, avec laquelle on veut rester en liaison permanente, on se serait déconnecté, juste pour pouvoir vivre en paix. En même temps, certains documents circulant entre Comoriens constituent un excellent baromètre sur les préoccupations du peuple. Ce mardi 3 octobre 2017, la plupart des messages qui ont circulé entre Comoriens ont porté sur l’article publié la veille par Mohamed Youssouf sur le journal gouvernemental Al-Watwan dit Al-WawaCelui qui pique, fait démanger et fait gratter») sous le titre d’«Assemblée nationale: et maintenant un scandale financier». Ce ne sont pas les guéguerres entre Députés qui provoquent la colère et la curiosité des Comoriens, mais les 46 millions de francs comoriens clairement identifiés et volés par Maoulana Charif, sans parler des autres sommes volées par le même individu.

Les Comoriens n’en peuvent plus, surtout à un moment où l’idiot de la «Communication» de Bête-Salam a sorti de son cerveau malade un nouveau concept de propagande mensongère pour flatter son maître et tromper le peuple: «Émergence-Land», et cela juste au moment où Ali Mhadji, Député dissident de la CRC et du Hambou, accuse Maoulana Charif d’avoir volé 45 à 65 millions de francs comoriens à l’Assemblée de l’Union des Comores. Les dégâts vont beaucoup plus loin.

L’idiot de la «Communication» de Bête-Salam ose qualifier les Comores d’«Émergence-Land», juste au moment où les Comoriens, fort en colère, apprennent que, promus par le fugitif international polygame Hamada Madi Boléro, du temps des Mohéliens de Bête-Salam, Bahassane Blablas et le propriétaire de l’Imprimerie Graphica, à laquelle avait été confié tout le mafieux travail de confection de l’arsenal pour la plus scandaleuse des fraudes électorales, lors du scrutin présidentiel de 2016, refusent de se montrer discrets. En effet, c’est à cet imprimeur, actionnaire du journal Al-Fadjr (propriété du «ventriote» Azali Assoumani Boinaheri) que Kiki avait confié la production de bulletins de vote pour le bourrage d’urnes et de registres pré-établis qui allaient remplacer les authentiques documents issus des bureaux de vote, lors de leur acheminement à la Commission électorale nationale «indépendante» (CÉNI).

On se souvient du fait que, interpellés alors, preuves à l’appui, les voleurs furent alors vite relâchés. Et voilà l’imprimeur qui, comme tout arroseur arrosé, crie au scandale, au voleur et aux malversations! Il faut dire qu’entre-temps, Bahassane Blablas préférait se contenter d’une autre feuille de chèvre produite par l’équipe de son frère Djaafar Ahmed Saïd Hassani (Au feu! Au feu!), qui la fait financer pour sa propre propagande, à raison d’un million de francs comoriens par numéro pour ses plumitifs, percevant déjà les émoluments du Directeur du cabinet et des prétendus Conseillers en «Communication» mais vrais spécialistes en rabattage de nénettes aux fesses complaisantes. Et que vive et revive l’«Émergence-Land».

L’idiot de Bête-Salam parle de cette «Émergence-Land» juste au moment où on ergote sur le licenciement pour malversations de Mmadi Moindjié, emblématique Directeur de l’insipide et illisible Al-Fadjr. Tout ceci nous donne un éclairage sur les promoteurs de cette feuille de chou et de chèvre qui ne sert que pour la vente de cornets d’arachides. Une fois de plus, vive et revive l’«Émergence-Land».

L’homme malade de Bête-Salam sort son couplet sur l’«Émergence-Land» juste au moment où les Comoriens constatent que les choses vont crescendo en se compliquant pour ce malheureux pays. Ceci est d’autant plus vrai que le haineux polpotiste français Idriss Mohamed Chanfi se voit obligé de tenter de reprendre du service dans le genre «porte-parole du Comite maoré», qui n’a de mahorais que de nom, dont il était en train de prôner la liquidation, au profit du plus prometteur et juteux Mouvement du 11-Août, avec tout ce que cela suppose comme entrées à Bête-Salam, facilitées par l’ami Hachim Mohamed, le chef du Protocole, devenu Mohélien le jour où on a découvert sur lui de l’hydrocèle (gonflement de testicules).

Sauf que cette fois, dans son papier insipide, le haineux et jaloux (depuis le temps de l’ASÉC) Idriss Mohamed Chanfi admet que ce sont les Mahorais (plus intelligents et toujours plus déterminés comme depuis la période de Saïd Mohamed Cheikh) qui ont rejeté et fait jeter aux orties la feuille déroute et que la pathétique diplomatie comorienne ne l’a appris que comme tout le monde, par les réseaux sociaux, comme cela est annoncé sur votre site préféré. La diplomatie de la «Ripoux-bliquette» de Mitsoudjé n’a qu’à avaler la couleuvre. Du coup, les Comoriens en sont à se demander ce que le haineux français Idriss Mohamed Chanfi va encore attendre des fameuses assises de la Grande-Comore, où il croyait pouvoir trôner et faire adopter une énième foutaise sur Mayotte afin de se donner bonne conscience, après un parcours politique qui n’a que des échecs et des trahisons, ses échecs et ses trahisons.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 4 octobre 2017.

Powered by Comores infos