You are here: Home » Actualités » Rixe au tribunal de Moroni : Comment construire un pays dans l’anarchie ?

Rixe au tribunal de Moroni : Comment construire un pays dans l’anarchie ?

Rixe au tribunal de Moroni : Comment construire un pays dans l’anarchie ?
Ce qui vient de se produire au tribunal de Moroni aujourd’hui illustre l’incapacité de tout un gouvernement à gérer les Comores.

Avant d’aller trop loin dans cette analyse, posons le constat d’abord sur ce qui s’est passé aujourd’hui au tribunal de Moroni entre les pécheurs de Hahaya et de Hantsambou : Un jour des pécheurs de Hahaya ont surpris ceux de Hantsambi dans les zones de pêche de Hahaya, entrain de poser des filets de pêche interdits par la loi par sa nocivité. Et après moult disputes ils s’en sont venus aux mains. De retour à la terre ferme, les pécheurs de Hantsambou ont été déposés plainte au tribunal instance de Moroni pour agression physique avec un gros hameçon. A la 1ere audition, le juge a demandé des preuves sur ces dites blessures et le certificat médical, mais impossibles de produire ses preuves, même montre les endroits de leurs corps où il y a des blessures. Faite d’éléments suffisants, l’affaire est renvoyée à une nouvelle audience.
Aujourd’hui c’est la 2eme comparution au tribunal, et les pêcheurs de Hantsambou sont rentrés au tribunal minus d’armes blanches, couteaux, hameçons, gourdes de pécheur etc. Après la décision, le juge a donné raison aux pêcheurs de Hahaya, la partie adverse a toute suite déclenché les hostilités, brandi les armes blanches et commencé les hostilités. Les deux parties se sont bagarrées jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre. Bilan plusieurs blessés au cours de rixe, mais le plus dommageable, un jeune homme originaire de Hahaya qui se trouvait dans la ville de Hantsambou a été tabassé à mort par les habitants de la ville de Hantsambou.
Quelle désolation et quelle anarchie !
En effet nous avons du mal à comprendre qu’un président et son gouvernement continuent à répéter comme des perroquets : Emergence, émergence, pendant qu’ils ignorent ce qu’aucun homme ne peut gérer un pays en proie au désordre ! ils nous donnent l’impression d’être dans  un rêve éveillé ? Ils nous parlent à tout va d’émergence et pourtant ils sont incapables de gérer le pays, d’imposer l’ordre et la sécurité à travers tout le territoire. AZALI et ses hommes font preuve d’une grande ignorance, ne sachant pas que dans leur incapacité, l’ordre et le respect des droits ne sont pas respectés. Résultats les citoyens se font justice eux-mêmes. Et cela depuis qu’Azali a supprimé les institutions, vole les élections, soutient une justice à deux vitesses et ce n’est pas étonnants de voir un tel désordre. Mais comment organiser une conférence pour lever des fonds, alors que le désordre règne en maitre et bailleurs de fond prendra de tels risques à ne pas voir le retour sur investissement. A quoi sert la justice aux Comores, n’est-il pas judicieux de rebaptisé l’institution judiciaire et pourquoi pas le tribunal du pouvoir?
Mbadakome

Powered by Comores infos