You are here: Home » Actualités » RNAP: Opération reboisement à Nkurani ya sima

RNAP: Opération reboisement à Nkurani ya sima

Les responsables du RNAP ont procédé à une opération de reboisement dans la localité de Nkurani ya sima, un des villages environnants le Parc national Karthala. Le début d’une vaste opération de reboisement prévue au niveau de ce parc national.

Pour faire d’une pierre deux coups, le RNAP a, dans sa mission reboisement, saisi l’occasion pour promouvoir la protection de l’environnement. Une activité rendue possible grâce aux efforts consentis par les mobilisateurs communautaires qui ont su convaincre la population de céder une parcelle de leur terrain et la dédier à la plantation des arbres. Leur argument, ils l’ont puisé dans la nature: plus la forêt est dense, mieux les plantations se portent. Ceci nous expliquent-ils, car les saisons de pluie deviennent régulières dans les zones forestières.

Une opération reboisement qui fait le bonheur des paysans qui réclament « tant qu’à faire », des arbres fruitiers. Ainsi, différents types d’arbres ont été mis à leur dispositions. Parmi eux, des plantes endémiques dont la plupart ont des vertus médicinales. Ali Mohamed, un des responsables du RNAP assure que des études préliminaires ont été menées pour identifier les plantes qui peuvent s’adapter à ce milieu écologique: « Chaque espèce a son milieu écologique spécifique ».

Le commissaire au plan, Fouad Goulam, a symboliquement planté le premier arbre. Une façon d’afficher sa volonté d’accompagner cette démarche. Nkurani ya sima est connu pour ses espaces verts, plus étendus par rapport à d’autres régions du pays. « L’idée est de rajeunir cette forêt. Les arbres qui y sont déjà ne sont pas assez entretenus… Et cette opération de reboisement permettra d’avoir des arbres de bonne qualité », expliquent les reboiseurs.

Une aubaine pour les habitants de la région qui affichent leur volonté d’aller dans ce sens. « Il ne suffit pas de planter des arbres, il faut aussi un suivi. Donc j’appelle toute la communauté, notamment les jeunes, à assurer l’entretien pour l’évolution de ces espèces » a déclaré Mohamed Ahmada, jeune environnementaliste de la localité. Une opération reboisement qui a vu la participation de beaucoup d’enfants que leurs parents ont tenu à « impliquer dès le plus jeune âge », à cette noble cause qu’est la protection de l’environnement.

Binti Mhadjou

Powered by Comores infos