You are here: Home » Actualités » Roukia Hamadi, La doyenne aux Etats-Unis

Roukia Hamadi, La doyenne aux Etats-Unis

Parmi les premières comoriennes aux Etats-Unis, Roukia Hamadi travaille actuellement au ministère de la santé au niveau du gouvernement fédéral. Aujourd’hui, elle mène une vie paisible du coté du Maryland après un long parcours du combattant. Originaire de Wellah Itsandra, elle a du se battre plusieurs années pour se trouver une place au pays de l’Oncle Sam. 

En 1983, Roukia Hamadi débarque aux Etats-Unis à 20 ans pour rejoindre son mari. Un mari cuisinier de profession arrivé par bateau en Amérique et installé du coté du Maryland depuis plusieurs années. Très jeune donc, Roukia a quitté le clan familial pour une grande aventure. Avec un niveau lycée et sans savoir parler Anglais, elle a du enchaîner des petits boulots pour pouvoir soutenir son mari.  » J’ai commencé à travailler chez une femme qui avait des enfants (Baby-sitter, ndlr). Je dormais là-bas pour pouvoir apprendre l’anglais rapidement », raconte-t-elle. C’est d’ailleurs en travaillant dans cette famille que Roukia Hamadi a eu 2 de ses 3 garçons.  » J’amenais même mes enfants là-bas tous les jours. Je les laissais derrière quand je travaillais », poursuit celle qu’on appelle Saanda dans son village natal de Wellah Itsandra. 

L’intégration passée, Roukia a pris son destin en main. Elle a décidé de changer sa vie. Elle reprend le chemin de l’école. « Entre le travail et les enfants, j’allais à l’école. J’ai fait l’université au Montgomery Collège. Ensuite, j’ai enchaîné des études en ligne à l’Université de Maryland », se souvient-elle. En parallèle à ces formations, l’épouse Oumouri Hamadi quitte le baby-sitting. Roukia Hamadi intègre l’administration. « J’ai finalement quitté pour aller travailler dehors dans un building (Desk Clerk) », martèle-t-elle. Elle est par la suite engagée dans un magasin de vente de matériel informatique en tant que manager. Et pendant ce temps, elle termine ses études universitaire en comptabilité.  

Aujourd’hui le magasin de vente de matériel informatique est fermé. « Je suis resté 13 ans dans ce magasin avant qu’il ne ferme », assure-t-elle. Mais forte de son expérience et de ses études, celle qu’on appelle Maman Karim est recrutée par le gouvernement américain. Au coeur de Washington DC, elle exerce au ministère de la santé. 

Roukia Hamadi est aussi connue comme une femme active dans la communauté comorienne des Etats-Unis. Malgré le temps et la distance, elle et ses enfants sont restés comoriens amoureux de leur pays et de la religion. 

Par Salwa Mag

HabarizaComores.com | أخبار من جزر القمر.
© « Copyright » – www.habarizacomores.com – Le journal de la diaspora comorienne en France et dans le monde :Information et actualité en temps réel

NB: Alerte info – Un faux compte ouvert au nom de Sania Wadaane Abdallah pirate vos comptes facebook. Nous vous conseillons de signaler le profil suivant « Sania Wadaane Abdallah» à facebook et surtout d’éviter son site internet «http://comores-infos.com» qui reprend nos articles et les modifient afin de semer la haine chez les comoriens.

Powered by Comores infos