You are here: Home » Actualités » Saïd Abdallah Rifki n’a pas sauvé Abiamri Mahmoudou

Saïd Abdallah Rifki n’a pas sauvé Abiamri Mahmoudou

Le vertueux Saïd Abdallah Rifki n’a pas empêché le trébuchement

Par ARM

   La larme de dévotion et d’émotion à l’œil, agitant une sorte de maracas qu’il a spécialement fait venir de Pemba, portant son habit rouge destiné aux cérémonies rituelles les plus importantes, Saïd Abdallah Rifki plongea son regard le plus gourmand dans celui de son ami Abiamri Mahmoudou, alors malfaisant Directeur général de Comores Télécom, avant de commencer à marmonner: «Soum-soum. Soum-soum. Djinns du Nord et du Sud, djinns de l’Est et de l’Ouest, protecteurs des âmes sincères et charitables, je vous confie le destin de cet homme, et cet homme s’appelle Abiamri Mahmoudou. Je vous prie de continuer à le protéger de ses ennemis, du mauvais œil, de l’envie, de la jalousie, de la haine et de la délation de tous ses ennemis, très acharnés contre lui, alors qu’il est un homme bon et innocent. Ya Oumou-inti. Ya Khafar, Ya Razak. Éloignez cet homme du mauvais œil, de la méchanceté, de la jalousie, de la délation et de la haine des gens au cœur noirci par la détestation et dont les noms sont sur cette liste». En entendant ces belles et rassurantes paroles, Abiamri Mahmoudou, alors Directeur général de Comores Télécom, eut la poitrine qui se gonflait de joie et d’assurance. Cette cérémonie était hebdomadaire. Son ami Saïd Abdallah Rifki venait de prononcer ces paroles qu’il aime tant attendre et qui, semble-t-il, l’ont toujours empêché de trébucher avant le vendredi 11 septembre 2015, même quand il était entre les mains du méchant Procureur Soilihi Mahmoud. Pour entendre ces belles paroles, Abiamri Mahmoudou a satisfait toutes les lubies financières et de recrutement de son ami Saïd Abdallah Rifki, l’ancien secrétaire général du Bureau du Mufti, qui a trébuché dans les conditions honteuses que tout le monde connaît, en tombant du tomatier en janvier 2012.

   Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Le Moronien Hamada Abdallah, le méchant ministre de l’Intérieur aujourd’hui en train de circuler en France pour se faire élire Gouverneur de la Grande-Comore en 2016, l’homme qui a été à l’origine de la chute de Saïd Abdallah Rifki du tomatier, a lui-même été chassé du gouvernement le 13 juillet 2013 et quand cela arriva, l’homme de Gnandombouéni avait méchamment lancé: «Il suffit que je tende mon doigt en direction de quelqu’un pour que les pires malheurs s’abattent sur lui. Hamada Abdallah est tombé, et d’autres tomberont par l’effet de mon doigt tendu. Tous ceux qui ont comploté sur mon dos tomberont comme lui». Belle litanie. Comment donc ne pas se placer sous la protection d’un homme à qui Dieu ne refuse rien, qu’il s’agisse de bénir ou de maudire? Et le Mohélien qui veut devenir Gouverneur de Mohéli après avoir siphonné tout l’argent de Comores Télécom l’a fait. Et pour le faire, il l’a fait. Et de quelle manière! Convaincu que Saïd Abdallah Rifki peut apporter le bonheur ou le malheur, il a nommé à des postes de complaisance à Comores Télécom, quand il y sévissait, 25 personnes originaires de Gnandombouéni dont le nom avait été fourni par le très vertueux Saïd Abdallah Rifki. Sur cette liste de 25 personnes, 8 ont des relations de famille avec Saïd Abdallah Rifki. Et si Abiamri Mahmoud a nommé autant de personnes pour faire plaisir à son ami Saïd Abdallah Rifki, dont il a rempli les poches de beaucoup d’argent, l’argent de Comores Télécom, c’est parce que le fameux et vertueux charlatan lui a déjà dit que s’il protégeait quelqu’un, la protection de Dieu n’est jamais éloignée: elle est automatique. Pourtant, Abiamri Mahmoudou a été viré sec de Comores Télécom le vendredi 11 septembre 2015, et personne ne le pleure. Bon, il y a ses obligés comme Abdou Madi Mari qui ont accusé le coup, mais au-delà, le peuple jubile, se demandant pourquoi le garçon malfaisant n’a pas été limogé depuis longtemps. En même temps, on doit se dire que si Abiamri Mahmoud compte sur les prières et les promesses de Saïd Abdallah Rifki pour devenir le prochain Gouverneur de Mohéli, il a des soucis à se faire.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 22 septembre 2015.

Powered by Comores infos