You are here: Home » Actualité » Saïd Ahmed Saïd Abdillah veut tuer Assoumani Azali

Saïd Ahmed Saïd Abdillah veut tuer Assoumani Azali

Saïd Ahmed Saïd Abdillah veut tuer Assoumani Azali

Voici son plan: «Étreindre pour mieux étouffer» l’ennemi

Par ARM

       Il est un homme qui fait pitié: Saïd Ahmed Saïd Abdillah, le prétendu Président du prétendu Parti Comores Alternatives (PCA). Partout, il se répand en salamalecs obséquieux sur le mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». On le voit même sur une photo avec lui. Partout, il clame que le dictateur fou de Mitsoudjé est capable de réaliser la grosse magouille chimérique appelée pompeusement «l’émergence à l’horizon 2030». Tout cela relève des blablas d’un mendiant politique sans envergure, qui se voit Président des Comores.

Saïd Ahmed Saïd Abdillah se voit Président des Comores en assassinant purement et simplement le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri. Pour ce faire, il a conçu ce qu’il appelle «Plan d’action pour un Printemps vert aux Comores». Oui, ce plan a un seul but: tuer le «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri, dont il flatte la mégalomanie, le narcissisme et l’arrogance sans la moindre retenue. L’exécution de ce projet d’assassinat est évaluée à 580.250 euros.

Sur ce document fumeux, vaseux et oiseux, on lit des choses intéressantes mais ahurissantes, au regard de l’hypocrisie affichée par le Président du PCA aujourd’hui.

1.- «Le Régime d’Azali Assoumani (26 Mai 2016- à ce jour)

       Les élections présidentielles de l’Union des Comores de 2016 ont été une large mascarade électorale que le pays n’a jamais connue. Le système a été biaisé de bas en haut, de la commission électorale nationale indépendante (la CENI) à la Cour Constitutionnelle. Il y a eu vingt-huit candidats dont trois furent rejetées par la Cour constitutionnelle dont la mienne et vingt-cinq retenus. Au sein de ces nombreuses candidatures, le choix d’Azali Assoumani a été déjà décidé. Azali Assoumani a été président des Comores, pendant sept ans avec un bilan catastrophique. Il a été hué et honni par le peuple Comorien. Au niveau des urnes, il fut éliminé dès les premiers tours des élections présidentielles, il a été repêché par la commission nationale électorale indépendante (CENI) sous la pression de l’armée, en particulier le chef de l’Etat-major, Lieutenant –colonel Youssouf Idjihadi. La suite, on le sait avec une élection à trois tours au lieu de deux, juste pour imposer aux Comores et montrer à l’opinion internationale qu’il a eu une élection démocratique et transparence aux Comores. Suite aux fraudes et l’intervention du chef de l’État-major de l’armée, le lieutenant-Colonel Youssouf Idjihadi la scène a proclamé la victoire d’Azali Assoumani et confirmé par la Cour Constitutionnelle.

       Situation explosive et implosive au niveau des îles

       L’installation d’Azali Assoumani que les Comoriens n’ont pas souhaité mais imposé par ses sbires ne fait que raviver la haine d’antan. En se sachant honni et banni par le peuple, il se fait entourer par ses anciens qui ont ruiné avec lui le pays».

2.- «Opération spéciale

       Nous comptons organiser une manifestation populaire au niveau de trois îles libres. Cette manifestation mettra dans la rue de Moroni, au moins cinq milles (jeunes, adultes et femmes), quatre milles à Anjouan et mille à Mohéli le même jour. Cette manifestation sera encadrée par un groupe spécial de la sécurité (G.S.S) de notre parti politique, Parti Comores Alternatives (P.C.A) composé de 500 hommes à la Grande Comore, 200 à Anjouan et 100 à Mohéli dont 90% des anciens soldats et 20 % des anciens policiers et gendarmes. Notre GSS doit être soutenu par des professionnels extérieurs. C’est pourquoi, nous avons fait appel à nos amis de la France qui ont de la compétence et la connaissance de l’action et du terrain. Tous ces professionnels sont issus des Régiments parachutistes de la légion Etrangère ou Parachutistes des Troupes de Marine ainsi que des Forces Spéciales .Ils seront au nombre de 45 dont 15 positionnés à Anjouan, 10 à Mohéli et 20 à la Grande Comores. L’effectif est disposé ainsi : 5 Officiers supérieurs et 40 Officiers et Sous –Officiers.

       Coûts de l’opération spéciale

       La manifestation sera programmée pour trois jours de suite, de Mercredi à Vendredi afin de bloquer l’administration et compliquer la probable intervention de l’armée – ceux qui seront encore fidèles au régime. Pour la manifestation, il y aura comme d’habitude, les ramassages des manifestants des différents coins des îles et leurs entretiens par les services féminins de la GSS (Groupes des services sociaux)».

Ce texte à la sauce tomate est truffé de fautes, mais nous n’y touchons pas. Nous le livrons au public sans y changer une virgule. Après avoir lu ce «Plan d’action pour un Printemps vert aux Comores», un texte de 8 pages, on comprendra l’immensité de l’hypocrisie qui prévaut sur la scène politique aux Comores.

Saïd Ahmed Saïd Abdillah a été souvent vu dans telle Ambassade à Paris, le pays accréditant ayant fait venir spécialement dans la capitale française un expert en coups fourrés. Il était également en contact avec un banquier soudanais, qu’il appelait dédaigneusement «Le Gros». Après avoir jugé que l’homme du PCA manquait singulièrement de sérieux et de crédibilité, ces étrangers ont décidé qu’il ne fallait pas aller se faire piéger bêtement à la suite des élucubrations pathétiques d’un illuminé.

Quand on signale à Saïd Ahmed Saïd Abdillah le paradoxe d’un projet d’assassinat de l’individu dont il vante les mérites imaginaires, il dit: «Quand François Mitterrand voulait déstabiliser le Parti communiste français, alors allié du Parti socialiste dans le cadre du Programme commun de la gauche, sa stratégie était: “Étreindre pour mieux étoufferˮ».

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 22 septembre 2019.

Powered by Comores infos