You are here: Home » Actualité » Saïd Larifou et Ahamada Mahamoud, amis d’Azali

Saïd Larifou et Ahamada Mahamoud, amis d’Azali

Saïd Larifou et Ahamada Mahamoud, amis d’Azali

Ils sont pour le candidat du tyran au Barreau de Moroni

Par ARM

       Votre site préféré ne s’est jamais fait d’illusions sur l’avocat déchu Saïd Larifou dit «L’Art-Fou», l’avocat déchu des deux pays, deux archipels, deux continents, deux océans et deux mers. Il ne s’est jamais non plus bercé d’illusions sur la sincérité et la probité – inexistantes – de Maître Ahamada Mahamoud, avocat de l’ancien Président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi et candidat des faux sambistes à l’élection présidentielle qui n’a pas eu lieu le 24 mars 2019.

Le fait même que l’avocat déchu Saïd Larifou puisse être considéré comme avocat aux Comores, alors qu’il est chassé du Barreau en France, constitue une grave violation du Droit positif comorien, et pour cause! En effet, aux termes de l’article 50 de la loi portant organisation de la profession d’avocat en Union des Comores, «[…]. L’avocat radié ne peut se faire inscrit ni au Tableau, ni au stage d’aucun autre Barreau d’un État accordant la réciprocité aux nationaux comoriens». Or, cette réciprocité existe entre la France et les Comores, et la France ne veut plus de l’avocat déchu Saïd Larifou comme avocat, sur ses terres, ses archipels, ses mers, ses océans et ses continents. Cela étant, l’avocat déchu Saïd Larifou n’a pas le droit d’être avocat aux Comores. Qu’on se le dise!

Saïd Larifou, avocat déchu d’Assoumani Azali

L’avocat déchu Saïd Larifou et Ahamada Mahamoud soutiennent Mohamed Abdouloihabi Abdallah à la tête du Barreau de Moroni. Dans l’affaire, il y a deux soucis. D’une part, Mohamed Abdouloihabi Abdallah est le candidat du dictateur fou et terroriste Assoumani Azali Boinaheri à la tête du Barreau de Moroni contre un autre candidat, ne soulevant aucun problème, d’autre part, il ne remplit pas la condition suivante, dans la mesure où il n’y est inscrit que depuis deux ans: «Les membres du Conseil de l’Ordre sont élus directement par l’Assemblée générale des avocats pour un mandat de trois ans parmi les avocats inscrits au Tableau ayant prêté serment depuis au moins trois ans» (Article 33).

Les Comoriens sont médusés et scandalisés car Ahamada Mahamoud et l’avocat déchu Saïd Larifou sont tous deux membres du prétendu Comité national de Transition (CNT), un machin de la dictature, présidé par Mouigni Baraka fils de Saïd Soilihi, le plus grand collabo comorien de toutes les éternités. Voir Ahamada Mahamoud et l’avocat déchu Saïd Larifou se livrer à une telle compromission surprend et dégoûte les Comoriens, mais ne les étonne point.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 24 décembre 2020.

Powered by WPeMatico