You are here: Home » Le saviez-vous » Saïd M’ZEHEMOU, l’instituteur qui a formé la majorité de l’élite comorienne.

Saïd M’ZEHEMOU, l’instituteur qui a formé la majorité de l’élite comorienne.

LESAVIEZ-VOUS ?
Saïd M’ZEHEMOU est né à Majunga en 1928. Il y fait toute sa scolarité et y obtient son diplôme d’instituteur. En 1947, l’Ecole Officielle est instaurée dans l’Archipel. M. Said M’zéhémou fait partie, au même titre que l’ancien Président Saïd Mohamed Djohar, son condisciple à Majunga, Feu Saïd Mnémoi, Abdérémane Saïd Omar, des élites de l’époque que le Président Said Mohamed Cheikh appelle pour servir le pays.
En juillet 1948, il prend son poste d’instituteur officiel à M’béni, il y reste jusqu’en 1957. Il a eu comme élève l’ancien Président Mohamed Taki (Paix à son âme) et l’actuel vice-président de l’Union, M. Mohamed Ali Soilihi « Mamadou ».
En 1958, il est muté à N’tsoudjini. Il y reste une année avant d’être affecté à Mitsamiouli par le Président Said Mohamed Cheikh. Et en 1959, il retourne à N’tsoudjini jusqu’en 1971, année où il rentre définitivement à Ikoni. Il y devient le Directeur de l’Ecole Primaire d’Ikoni.
Des grandes personnalités ikoniennes lui doivent leur scolarité. Entres autres, M. Ahamada Ibrahima Foundi, qui devient plus tard un grand commis de l’Etat, et M. Said Soilihi Mdjassiri, grand responsable pénitencier à Mohéli, Anjouan et à la Grande-Comore.
A Ikoni, auprès de la communauté, Fundi M’Zéhémou comme on l’appelait, était un homme humble et discret, et ses apparitions dans les places publiques étaient quasi nulles. Il passait la plupart de son temps – de père de famille – à veiller au bien-être de ses deux épouses et ses treize enfants.
En 1976, pendant la Révolution comorienne, il est nommé Inspecteur de travail adjoint auprès du ministère de l’Éducation Nationale.
Le 07 janvier 1977, à peine âgé de 49 ans, il nous quitte après de longs mois de maladie.
Sa dépouille est enterrée au Tsouba, le cimetière communal de la ville d’Ikoni.
Avec la collaboration de son fils Saïd M’Zéhémou ABOUBACAR (Abou M’zéhémou) qui prépare actuellement un livre sur la vie de Fundi Mézéhémou.

Powered by Comores infos