You are here: Home » france » Saint Denis : Hasna Aitboulahcen n' était pas kamikaze

Saint Denis : Hasna Aitboulahcen n' était pas kamikaze

Hasna Aitboulahcen, cousine de l’organisateur présumé des attentats de Paris, Abdelhamid Abaaoud, a été « formellement » identifiée parmi les trois morts dans l’appartement de Saint-Denis visé par un assaut des forces de l’ordre mercredi, a annoncé vendredi le parquet de Paris dans un communiqué.

>> Une série d’agressions racistes à Marseille

Plus tôt ce vendredi matin, le parquet avait annoncé que l’un des cadavres retrouvé dans l’appartement de Sainte-Denis était celui d’une femme et qu’il pourrait s’agir de la cousine d’Abdelhamid Abaaoud. Un sac à main contenant un passeport au nom de la jeune femme de 26 ans avait été découvert dans l’appartement. La « comparaison des empreintes digitales » a été déterminante pour l’identifier, précise le parquet. 

Hasna Aitboulahcen avait d’abord été présentée par le patron du Raid comme la kamikaze qui a actionné son gilet d’explosifs, au moment de l’assaut des forces de l’ordre. Le kamikaze pourrait donc être le troisième individu dont le corps a été retrouvé, encore non identifié.

Selon une source qui était sur les lieux de l’assaut, contactée par L’Express, ce troisième corps était dans un état tel qu’il était impossible de déterminer son sexe. « Les restes ne sont pas exploitables, ce sont des morceaux de chair désossés. Visuellement, il est impossible de dire si c’était un homme ou une femme. Seule l’analyse ADN pourra donner des certitudes. »

Mais selon Le Monde, la tête retrouvée correspondrait « finalement » à celle d’un homme.

>> Lire aussi: « Qui est Fabien Clain, le réunionnais qui a revendiqué les attentats de Paris ?  »

Retrouver cet article sur L’Express.fr

Powered by Comores infos