You are here: Home » Actualités » SAMBI antre la vie et la mort ; les comoriens sont comptables de non assistance à personne en danger

SAMBI antre la vie et la mort ; les comoriens sont comptables de non assistance à personne en danger

    SAMBI antre la vie et la mort ; les comoriens sont comptables de non assistance à personne en danger
Selon des proches le prisonnier politique, le plus célèbre aux Comores , M.SAMBI serait entre la vie et la mort depuis quelques mois , mais ces dernières heures la situation s’est dégradée. Il aurait fait deux malaise, trouble de la parole et aurait perdu une vingtaine de kilos. on dit de lui qu’il ne peut pas se tenir debout, et que à l’heure que ses besoins vitaux s’accomplissent au lit . Incarcéré depuis presque 2 ans, victime de sa cote de popularité, Sambi est enfermé chez lui sans qu’il ait eu une procédure judiciaire. 

Face à cette situation inédite dans l’histoire de notre jeune pays, on ne peut s’empêcher de se demander le Pourquoi les hommes politiques, les traditionalistes et les religions ont gardé un mutisme total. D’ailleurs, La majorité de la classe politique n’a jamais réclamer sa libération ; A commencer par son ancien bras droit Me Fahmi, son copain Hamidou Bourhane, le parti JUWA, les hommes politiques comoriens de toutes obédiences n’ont denoncé une seule fois cet emprisonnement sauvage qui est hors cadre juridique. Dire qu’Un homme est séquestré depuis deux ans en l’occurrence un ancien, sans que cela émeuve personne. Aujourd’hui c’est le tour de Sambi  et Salami, demain ça sera celui de Mamadou, de Mouigni, de Fahami, de KARIHILA, d’Abdou Soefou, d’Issoufou Mohamed Boina, de Said Dhoifiri Bounouu et j’en passe.

Seul l’ancien ministre d’état M.Said Hasssane Said Hachim, le député Tocha et Me LARAF, ont dénoncé sans arrêt cet acharnement sauvage et barbare qui ne relève d’aucun droit.

Où sont passés, également, nos intellectuels, nos journalistes, nos avocats, et nos oulémas ? Seul le frère ARM , le combattant de la liberté est resté droit dans ses bottes pour défendre Sambi et la démocratie.

Mbadakome

Powered by Comores infos