You are here: Home » Actualités » SAMBI assigné à résidence après son interdiction de faire son prêche à la mosquée du coulée

SAMBI assigné à résidence après son interdiction de faire son prêche à la mosquée du coulée

  SAMBI assigné à résidence après son interdiction de faire son prêche à la mosquée du coulée
Saïd Abdou Djae, SG ministère de l’intérieur
En l’espace de 24h le président SAMBI est frappé par 2 interdictions ; Hier c’était un décret signé par le préfet du centre qui l’interdit de tenir ses prêches(darassa) dans toutes les mosquées de la ville de Moroni et aujourd’hui il est placé en résidence surveillée, suite à une note circulaire signée par le secrétaire général au ministère de l’intérieur. Pour rappel, le ministre peut assigner individu à en résidence surveillée en cas d’état d’urgence et force de constater que le pays n’est pas dans cette situation.

Certes, sur le plan légal, des mesures conservatoires peuvent être prises par les autorités compétentes contre toute sortie du territoire , afin de ne pas laisser fuir une personne suspectée dans une enquête.
Mais le plus délirant et paradoxal, selon la loi seul, un juge d’instruction ou des libertés peut décider de le placement en résidence surveillée d’une individu et surtout pas un ministre ou un simple secrétaire, au quel cas nous sommes malheureusement dans une dictature manioconière, celle où tous les dérapages se multiplient de manière très arbitraire. Alors quel sort AZALI réserve-t-il à SAMBI ? Va-t-il l’enfermer chez lui illégalement jusqu’au référendum ou le laissera libre de ses mouvements et dans la première hypothèse, comment réagiraient les militants du parti JUWA ?
Mbadakome

Powered by Comores infos