You are here: Home » Actualités » Sans moi, le chaos…

Sans moi, le chaos…

Sans moi, le chaos...La déclaration de Sambi après l’invalidation de sa candidature par la Cour constitutionnelle, mérite d’être écoutée par tous les « Comoriens », pour qu’aucun doute ne puisse subsister encore sur le vrai visage de cet homme :

D’abord, cet homme n’a pas la stature d’un grand homme politique car il devait prendre de la hauteur et dire qu’en homme responsable, respectueux des lois, il acceptait le verdict de la haute juridiction de l’Union des Comores, garant de la constitution. Non, au lieu de cela il se pose en victime « le mouton qu’on sacrifie », lui qui aurait tant fait pour le pays, il nous donne envie de pleurer sur son sort,

Après, il maudit le pays, ou (peut-être le menace-t-il), vous allez voir « likafa litsojao » ; il prédit et souhaite le désastre, le chaos au pays, parce qu’on a rejeté sa candidature. Mungu atsoripua na kafa. Le pays survivra, puisqu’il a déjà pu survivre à son régime. « We will survive » comme disent les autres,

Puis l’homme part dans un délire sur le caractère séparatiste de la constitution et de la tournante en faisant prévaloir sa fibre unioniste et ses lettres de noblesse. Là, nous devons nous poser sérieusement des questions sur l’état de Sambi : est-il vraiment lucide ? A t-il oublié la réalité ? Ou continue-t-il tout simplement à faire semblant et à mentir ?

Que la présidence soit tournante au niveau des îles et que les ressortissants de chaque île élus dans leur île et puis élus dans l’ensemble du pays aient à assumer la responsabilité suprême, ce n’est pas une création de l’esprit. Un tour a déjà eu lieu : Azali pour la Grande Comore, lui-même pour Anjouan et Ikililou pour Mohéli. Pourquoi donc ces cris et ce tintamarre effarouchés au nom des idéaux unionistes ?
S’il était tant convaincu que c’est une trahison nationale, pourquoi ne s’était-il pas présenté à Ngazidja contre Azali ou mieux pourquoi ne s’est-il pas présenté à Mohéli, à la place de sa créature, Ikililou ?

Donc soit Sambi souffre d’amnésie schizophrénique et il est tout à fait sincère, son autre moi ignorant tout ce que l’autre a fait.

Soit il est de mauvaise foi et continue dans son mensonge auprès de ceux qui lui avaient fait confiance, en les prenant pour des imbéciles ; alors qu’il savait pertinemment la règle qui a cours et dont il a bénéficié.

Soit, il cherchait tout simplement à créer une situation insurrectionnelle et prendre le pouvoir par la rue.

Ou encore frapper de frayeur le pouvoir et les constitutionnalistes pour imposer un putsch constitutionnel en forçant la modification de la tournante.

Heureusement, son plan machiavélique a échoué grâce à Dieu qui n’aime pas le mensonge, démasque les menteurs et les malfaisants et déjoue leur machination.

Satan Sambi, le démagogue invoque Dieu contre ceux qui l’ont écarté du pouvoir, invoquons Dieu à notre tour, contre les turpitudes électorales de Sambi, mettant et démettant les hommes politiques en véritable apprenti-sorcier : n’a-t-il pas dit à Fazul à Mohéli, qu’il a « volé les votes » à Mohéli au profit de Ikililou « Tshwibia zivoti » et que n’a t-il pas fait à Anjouan, après s’être adressé aux notables à Hombo, comme à des enfants « Tsamkaliani radhi nahika kamwamvote Ikililou ». Ou demandez à l’ancien gouverneur d’Anjouan, comment ce Satan Sambi a fait passer Annissi Chamssidine.

C’est le voleur qui crie au voleur !!!

Sambi aurait mieux fait de jouer les grands seigneurs, ayant tenté un grand coup politique et ayant échoué, mais c’est trop demander à un mégalomane convaincu de détenir des droits divins sur les autres.

En tout état de cause, l’invalidation de la candidature de ce mégalo Sambi, est une victoire pour la loi et la démocratie, une victoire pour les institutions et en particulier la Cour constitutionnelle, dont nous saluons ici le courage.

C’est à coup sûr une victoire pour Anjouan, et les autres îles pour lesquelles cette constitution démantelée en partie par ce triste et cynique Satan Sambi devait consacrer une place de choix dans le vivre ensemble « comorien ». Mais la lutte continue……

Vive le peuple d’Anjouan, Vive Anjouan

Sans moi, le chaos...Anli Yachourtu Jaffar

Powered by Comores infos