You are here: Home » Actualités » Sast, Djaffar, Bahassane et Fayssoil prennent la perpétuité et perte des droits civiques

Sast, Djaffar, Bahassane et Fayssoil prennent la perpétuité et perte des droits civiques

La cour de sûreté de l’Etat a requis les travaux forcés à perpétuité, assortis de 30 ans de peine incompressible, à l’encontre de l’ancien vice-président Djaffar Ahmed Said, son petit frère et avocat Bahassane Ahmed Said, le militaire Fayssoile Abdoussalam et l’écrivain SAST. Ils sont accusés de tentative de coup d’Etat et ne bénéficient d’aucun recours possible. 20 ans pour d’autres accusés.

Powered by Comores infos