You are here: Home » RELIGION » Sens voulu de la lumière qui apparaît lors de la lecture de la Sourate Al-Kahf le vendredi ou la veille du vendredi

Sens voulu de la lumière qui apparaît lors de la lecture de la Sourate Al-Kahf le vendredi ou la veille du vendredi

De nombreux Hadiiths furent rapportés au sujet du mérite de la lecture de la Sourate Al-Kahf le vendredi. D’après Abou Saiid Al-Khodri, qu'Allah soit satisfait de lui, le Prophète (sws) a dit : «Quiconque récite Sourate Al-Kahf (La Caverne) le jour du vendredi, se verra éclairé par une lumière jusqu'au vendredi suivant» [Al-Haakem, Al-Bayhaqui (Al-Albaani: Sahih)]

D'après Abou Saiid Al-Khodri, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a dit :«Quiconque récite Sourate Al-Kahf (La Caverne) le Vendredi, verra une lumière éclairer la distance qui le sépare de la Ka'ba» [Al-Haakem, Al-Bayhaqui (Al-Albaani: Sahih)]

D'après IbnOmar, qu’Allah soit satisfait de lui et de son père, le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a dit :   «Quiconque récite la sourate Al-Kahf (la Caverne) le vendredi, une lumière brillera sous ses pieds et s'étendra jusqu'au sommet du ciel, en l'éclairant le Jour du Jugement, et il lui sera pardonné les péchés commis entre deux vendredis.» (Al-Mondhiri dans Al-Targhiib wal Tarhiib et Abou Bakr Ibn Mardawey d'après une chaîne de transmission Hassan).

  La lumière citée dans ces Hadiiths peut être une lumière morale qui constitue pour celui qui lit Sourate Al-Kahf le vendredi une protection contre la désobéissance et une orientation vers la voie droite jusqu'au vendredi suivant. Cela est comparable à la lumière qui éclaire notre chemin.   Cette lumière peut également être concrète. Elle éclaire donc de dessous les pieds du lecteur et se manifeste sur son visage le Jour de la Résurrection et aussi dans ce bas monde. En fait, la seconde opinion est la plus plausible car elle correspond mieux au Hadiith d'IbnOmar.
 
Bénéfice : selon les textes précédents, ce profit sera également acquis par celui qui lit Sourate Al-Kahf la veille du vendredi, d’après l’opinion d’Ach-Chaafii, qu'Allah lui fasse miséricorde. D'après Ach-Chaafii  a dit : «Les versions de ces Hadiiths traitent aussi bien de la journée que de la veille du vendredi. On déduit de ces versions que le sens voulu est : pendant la journée et la soirée ou pendant la veille et la journée suivante».
 
Et Allah sait mieux.

Powered by WPeMatico