You are here: Home » Actualité » Seule la mort violente peut arrêter Azali Assoumani

Seule la mort violente peut arrêter Azali Assoumani

Seule la mort violente peut arrêter Azali Assoumani

Ce dictateur se prend maintenant pour Dieu sur Terre

Par Mouhtar Youssouf

     Il est inutile de chercher à faire chasser Azali Assoumani par des manifestations ici et là. Il est également impossible de discuter avec un dictateur qui dit: «Le match est terminé». Se prenant pour Dieu, Azali Assoumani s’est résolu à ne rien lâcher et tue pour parvenir à ses fins funestes. Alors, arrêtons de faire semblant de ne pas savoir ce qui pourra freiner la folie d’Azali Assoumani. Tous les Comoriens sont conscients que le mort-vivant et malade pathologique maudit Azali Assoumani s’est déclaré ennemi de l’État comorien depuis qu’il a bafoué et piétiné les institutions de notre République.

Il n’est secret pour personne que ce tyran a défié tout le monde, même la communauté internationale, parce qu’il se croit protégé par une Armée comorienne de lâches et par le Royaume d’Arabie Saoudite. Alors, allons-nous croiser les doigts pendant la destruction de notre pays et de nos vies, en espérant une solution impossible liée à des manifestions? Je pense que non. Il faut envisager une solution radicale et mortelle afin que notre pays trouve son calme. «Quand on veut la paix, il faut faire la guerre».

J’interpelle surtout mes frères et sœurs de la diaspora. Nous sommes beaucoup plus libres ici à l’étranger que ceux qui se trouvent aux Comores, et nous devons nous mobiliser pour que chacun de nous mette la main dans sa poche pour collecter vite un financement afin d’en finir avec Azali Assoumani, qui prend les Comores en otage. Il serait beaucoup plus sage de penser à un projet définitif.

Les Comores nous appartiennent à nous tous, et nous avons le droit de les défendre par tous les moyens. Il est temps de mettre un terme à la perte de temps face à un dictateur qui se prend pour le Dieu. Personne ne le ramènera à la raison, en dehors de la violence ultime. Nous devons vite trouver une solution rapide face à ce dégénéré. Si vraiment nous aimons notre patrie, les Comores, alors nous devons envisager l’usage des armes contre Azali Assoumani. C’est le seul moyen pour que les Comores trouvent la paix et la stabilité.

Par Mouhtar Youssouf

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 17 avril 2019.

Powered by Comores infos