You are here: Home » Actualité » Sinistre farce du prétendu «pays à revenu intermédiaire»

Sinistre farce du prétendu «pays à revenu intermédiaire»

Sinistre farce du prétendu «pays à revenu intermédiaire»

Mais, où ont-ils vu un «pays à revenu intermédiaire» ruiné?

Par ARM

       Célébration par-ci, célébration par-là. On nous dit que les Comores sont brusquement devenues un «pays à revenu intermédiaire». Dès lors, les célébrations officielles s’enchaînent. Les réjouissances suivent. La fiesta bat son plein. Cela voudrait dire que, soit les Comores appartiennent à la catégorie des pays de la tranche inférieure (1.036 à 4.085 dollars par habitant et par an), soit à celle de la tranche supérieure (4.086 à 12.615 dollars par habitant et par an). Or, le produit intérieur brut par habitant aux Comores est de 883 dollars par habitant, et plus de 42,40% des Comoriens vivent avec moins de 1 dollar par jour, soit 444,35 francs comoriens.

Ce qui est obscène dans ce classement démagogique, c’est que, aux Comores, l’École est dans l’ignorance, l’hôpital dans la maladie, les salaires dans la pauvreté, l’électricité dans les ténèbres, l’eau dans la soif, la corruption dans le galop, l’emploi au chômage, l’incompétence à la vitesse Mach 2, pendant que l’insouciance tue l’intelligence et le volontarisme, le chômage a pris une fusée pour la galaxie la plus lointaine. Cette amie dit perfidement au téléphone: «Les nouveaux groupes électrogènes sont surnommés “bougiesˮ: dès qu’il y a du vent, ils s’éteignent».

Mais, ce gros mensonge proclamant la transformation des Comores en «pays à revenu intermédiaire» n’étonne personne. Il fut un temps, le Zaïre de Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Za Banga, «Le Guerrier qui va de victoire en victoire et qui laisse le feu derrière lui», quand il fallait 110 millions de zaïres (monnaie de singe du pays) pour un dollar, avait été classé en meilleure position économique et financière que le Sénégal! Récemment, on a vécu la grosse polémique sur la manipulation des statistiques économiques et financières officielles du Rwanda, dictature parée par démagogie de toutes les vertus, juste parce qu’on n’y jette pas des sacs plastiques.

Trop, c’est trop!

Et, il a fallu que les prétendues autorités comoriennes se mettent à célébrer un mensonge, sans la moindre pudeur. Tout ça est ridicule. Quel est le pays sérieux qui va compter sur le baby-sitter et gigolo Saïd Chayhane et l’insulteur public Houmed Msaïdié Mdahoma pour hisser l’économie nationale et les finances publiques à un niveau respectable? De toute manière, les menteurs peuvent continuer à mentir, mais il n’y a que les gogos et les beaufs qui vont accorder du crédit à la fantaisie selon laquelle les Comores seraient transformées en «pays à revenu intermédiaire» par simple magie, par simple parole.

De temps à autre, les bandits de la dictature de Mitsoudjé doivent fournir l’effort intellectuel de se dire qu’aux Comores, il y a des gens qui ont une spécialité en Économie et d’autres qui, sans être des économistes, ont étudié l’Économie comme matière à l’Université. Qu’on se le dise!

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 15 septembre 2019.

Powered by Comores infos