You are here: Home » Actualités » Sitti Kassim devant la porte de la prison de Badjo

Sitti Kassim devant la porte de la prison de Badjo

Sitti Kassim devant la porte de la prison de Badjo

Descente aux enfers des Mohéliens de Beït-Salam, honnis

Par ARM

     «Si Azali Assoumani ose humilier Sitti Kassim en l’envoyant devant le juge, les Mohéliens se lèveront comme un seul homme et s’opposeront à une humiliation qui sera celle de toute l’île de Mohéli. S’il veut se montrer ingrat envers les gens qui lui permettent de trôner à Beït-Salam, c’est son problème. Mais, qu’il sache que s’il la touche, il aura toute l’île de Mohéli sur le dos». Celui qui parle ainsi est un cadre mohélien. Il n’a jamais fait partie des Mohéliens de Beït-Salam, mais a une certaine façon de raisonner en Mohélien. Il pousse son cri de cœur parce qu’il fait partie des rares initiés, triés sur le volet, qui ont compris que Sitti Kassim, ancienne ministre, ancienne Reine Mère, ancienne Vice-Reine et ancienne Régente, n’a aucun moyen d’échapper à la prison. Pourquoi? Parce que l’heure des règlements de comptes a sonné. Le cadre mohélien en question a compris bien avant de nombreux Comoriens qu’Ahmed Sambi a entre ses mains l’appareil judiciaire des Comores et qu’il va s’en servir avant tout pour se venger de ses pires ennemis: les Mohéliens de Beït-Salam, qui l’avaient trahi et piétiné. Il veut les envoyer en prison un à un et jusqu’au dernier. Comment y arriver? En commençant par le maillon faible. Et le maillon faible s’appelle Sitti Kassim, inamovible ministre et surtout amie personnelle de Hadidja Aboubacar, épouse Ikililou Dhoinine, celle qui faisait partie de ceux qui ont fermé la porte du gouvernement au bras vengeur d’Ahmed Sambi d’aujourd’hui.

     Toute l’escroquerie montée de toutes pièces pour dire qu’au ministère de la Production, naguère dirigé par l’Impératrice de Mbatsé, il y a eu vol de matériel, relève d’une immense foutaise destinée à emprisonner la Reine Mère pour la pousser à dire: «Je ne faisais qu’obéir aux ordres de la Première Dame et du Président de la République». Dès que cette première phase sera dépassée et que le nom d’Ikililou Dhoinine et Madame sera prononcé, du fond de sa grotte d’Ali Baba, Ahmed Sambi pourra alors abattre toutes ses cartes, en faisant remonter à la surface les documents comptables signés par l’ancienne Reine des Mohéliens de Beït-Salam. Ces documents comptables sont compromettants, et les Mohéliens de Beït-Salam l’ont parfaitement compris. Même si Sitti Kassim crâne actuellement en disant qu’elle n’a rien à se reprocher, en réalité, en ce moment même elle est morte de peur. Ses anciens chefs aussi. En d’autres termes, les Mohéliens de Beït-Salam viennent de se rendre compte que leurs conneries avec le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani sont en train de tourner en eau de boudin. Ces gens-là croyaient pouvoir mentir à la planète entière sans jamais se faire pincer un jour. Ils se prenaient vraiment pour les meilleurs du monde…

     Sauf que le tricheur triche jusqu’au jour fatidique où il est attrapé. Ces gens-là ont fraudé et trahi, pactisant avec le Diable. Le jour où la page n°2 de l’accord diabolique conclu le 1er avril 2016 par Ahmed Sambi et le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani a été dévoilée, un Djoiezien alla agiter le papier sous le nez de son parent Ikililou Dhoinine, en lui disant que ce papier allait lui causer les pires problèmes du monde. Ikililou Dhoinine n’avait même pas su garder le secret, et moins de deux heures plus tard, l’homme qui le mettait en garde commençait à recevoir des menaces non anonymes au téléphone. Qui a informé les auteurs des menaces alors qu’au moment où avait lieu la discussion secrète, seuls les deux hommes étaient présents? Aujourd’hui, les Mohéliens de Beït-Salam sont plongés dans un piège mortel, un piège qu’ils ont eux-mêmes tendu et qui va les faire mettre à mort un à un.

     Le «pouvoiriste» est devenu une marionnette entre les mains d’un Ahmed Sambi qui ne lui a rien apporté, et cela, pour écraser Ikililou Dhoinine, Hadidja Aboubacar et Sitti Kassim, qui lui ont tenu la main jusqu’à Beït-Salam, pendant que le fugitif international Hamada Madi Boléro organisait la fraude sur le terrain. Pour rappel, sur le tract historique «Kala Wa Dala» de mai 2014, les cousins et neveux d’Ikililou Dhoinine avaient décrit Hamada Madi Boléro de la manière suivante: «Boléro, Directeur de Cabinet à la Défense, surnommé Dracula. C’est un fantôme, un caméléon, un escroc, un menteur. Il n’a pas d’identité fixe, il change en fonction du pouvoir. Ses alliés (Moishikundi wayi conteneri ya banatacha) Le petit groupuscule qui se réunit devant le conteneur du père de Natacha» (Youssoufa Madi, de Djoiezi)] ne le soutiennent plus, ils le haïssent. Ce Monsieur n’est ni un Mohélien, ni un Grand-Comorien vu ses mentalités (moyenne: 0,5/20). Mention: Traître». Gloire à Dieu.

     Ces individus ont fait trop mal aux gens et doivent vraiment avoir une foi de charbonnier pour croire que l’ingrat de Beït-Salam va les sauver. Mesdames, Messieurs, savez-vous ce que le «pouvoiriste» polygame a dit au sujet de ses alliés? La chose fait rire: «Si Ikililou Dhoinine n’a pas eu peur d’Ahmed Sambi, ce n’est pas moi qui aurais peur de lui». Charmante façon de mépriser ses alliés. La remarque suggère un mépris profond de l’usurpateur Azali Assoumani envers Ikililou Dhoinine, parce que, c’est comme s’il avait dit: «Si ce petit Ikililou Dhoinine…». Personne ne souhaite le mal à autrui, mais est-ce possible d’oublier que tout avait été fait pour attirer l’attention d’Ikililou Dhoinine sur le manque de scrupules du «pouvoiriste» polygame et sur sa dangerosité? Pourtant, le Prix Nobel de Mohéli s’entêtait à répéter à ceux qui lui voulaient du bien: «Considères-tu que je suis un idiot?». Dans très peu de temps, on saura qui est le sombre idiot de village. En tout cas, rares seront les Mohéliens qui grimperont un cocotier pour celui qui n’a pas grimpé un manguier pour eux. Rares seront les Mohéliens qui vont se mobiliser pour des gens qui les méprisaient hier. La roue de l’Histoire tourne, et chacun récoltera ce qu’il aura semé, comme cela est mentionné dans le Coran.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 19 août 2016.

Powered by Comores infos