You are here: Home » Actualités » Sondage Mbadakome sur les Elections presidentielles 2016

Sondage Mbadakome sur les Elections presidentielles 2016

Sondage Mbadakome sur les Elections presidentielles 2016

Sur 28  candidats, nous avons retenu que 6, ce choix est fondé sur le vivier électoral que dispose déjà chacun d’eux d’une part et d’autre part leurs moyens dont-ils disposent pour battre campagne. A partir de ces deux critères, nous avons conclu que ceux-là ont plus de chance parmi tous les candidats enregistrés. Sachant que seuls 3 sortiront de ce groupe 6 pour  briguer le 2eme tour de l’élection présidentielle de 2016. Seule madame Moinaécha DJALAL fait partie de ce groupe de tête par respect de la parité homme-femme. Au cours de ce sondage, nous sommes forcés de rester objectifs car ce que nous cherchons, c’est avant tout d’aider et orienter nos lecteurs sur les choix dont ils seront amenés à faire pour l’avenir de notre pays.
Nous avons choisi un panel de 123 individus dont la moitié est prise au sein de la diaspora et l’autre au pays. Pour information, ce sondage a commencé avant le rejet de la candidature de SAMBI et celui-ci avait recueilli 31% des intentions de vote.


Bien sur après la décision de la cour, nous avons trouvé logique d’additionner les deux pourcentages  de SAMBI-Fahmi. Merci à tous ceux qui ont voulu participer.
Il en ressort de cette étude que Mamadou est populaire dans son fief de Hamahamet mais sans compter que le candidat Wadaani et moinaécha DJALAL peuvent siphonner son électorat dans cette région. Et, on peut s’attendre une surprise.
Pour Me Fahmi SAID IBRAHIM, il reste populaire dans sa région d’Itsandra et dans la capitale et cela bien sur  avec le soutien de SAMBI. Mais ici, dans le Itsandra, il va falloir compter avec le gouverneur Mouigni BARAKA.


Pour AZALI Assoumani, les choses se compliquent sérieusement pour lui. Avec ce faible pourcentage et de nombreux candidats originaires de son fief le Hambou, sa chance de passer le 1er tour reste très mince. Actuellement l’ancien colonel monté en impopularité en raison de sa gestion chaotique pendant 8 ans de gouvernance.


Enfin, il est fort probable que le prochain président des Comores est maître Fahmi SAID IBRAHIM, si l’ancien président SAMBI , le parti JUWA et le PEC  font bloc derrière.
Mbadakome

Powered by Comores infos