You are here: Home » Actualités » Soutien de Mouigni Baraka à Mohamed Ali Soilihi

Soutien de Mouigni Baraka à Mohamed Ali Soilihi

Soutien de Mouigni Baraka à Mohamed Ali Soilihi

Azali Assoumani ronronne et fait dans la méthode Coué

Par ARM

  Ce jeudi 14 avril 2016, Mohamed Ali Soilihi et Mouigni Baraka Saïd Soilihi étaient l’un en face de l’autre pour faire le point. Les deux hommes devaient se voir pour constater qu’Azali Assoumani et Ahmed Sambi veulent entraîner le pays dans la voie de l’incertitude. Mais, surtout, quand à un tel moment, deux anciens adversaires se rencontrent, c’est avant tout pour que l’un exprime son soutien à l’autre, alors que les Comores sont sous la menace de deux anciens Présidents qui jurent que dès que l’un sera au pouvoir, il va perpétrer un coup d’État institutionnel qui s’accompagnera de la dissolution de la Cour constitutionnelle et de la Commission électorale nationale indépendante (CÉNI), de la dissolution du Bureau de l’Assemblée de l’Union des Comores pour en confier le commandement au crypto-sambiste Mohamed Bacar Dossar dans des conditions anticonstitutionnelles, de l’abrogation de la Constitution et du prompt rétablissement des relations diplomatiques entre les Comores et l’Iran. Mohamed Ali Soilihi et Mouigni Baraka Saïd Soilihi devaient se voir donc pour faire le point, à un moment où le constat sur la fraude à laquelle a eu recours Azali Assoumani a atteint un niveau intolérable. À cette fraude s’ajoute la fabrication de «résultats» par le même Azali Assoumani.

  Ce proche de Mohamed Ali Soilihi est catégorique: «Les dégâts commis par l’entourage du Président Ikililou Dhoinine au cours de ce deuxième tour de l’élection présidentielle sont incommensurables. Ces gens ont pourri cette élection avec une haine et un acharnement très difficiles à imaginer». Un autre partisan ajoute: «Azali Assoumani ne sait même pas frauder. Il a eu tous les problèmes du monde pour arriver à la troisième place, quand le premier tour était organisé à la Grande-Comore. Alors, comment peut-il nous expliquer son passage de la dernière place du trio de tête à la première, y compris à la Grande-Comore, où il avait été malmené, où sa place au troisième rang était contestée? Les Anjouanais vivant à Moroni ont massivement voté contre lui, mais il se dit premier à Moroni! Il veut faire comme s’il n’y avait pas eu tous ces ralliements à Mohamed Ali Soilihi. Il a bien ciblé les bureaux de vote où Mohamed Ali Soilihi allait faire le plein à Anjouan, et il a envoyé son colistier sur l’île et une bande de casseurs pour tout saccager. Nous avions bien digéré notre “défaite” à Mohéli jusqu’au moment où nous avons appris que même sur cette île, la fraude a été massive».

  Et s’il n’y avait que ça! En ce moment-même, Azali Assoumani a entrepris deux démarches qui se complètent: à Moroni, il a 5 cellules de travail, dont l’une ne fait que de l’intoxication, en faisant répandre la rumeur qu’il aurait gagné, et a acheté la presse papier et électronique. Rares sont les sites et blogs qui ne sont pas sous sa botte. Il suffit de lire ce qui s’écrit en ce moment pour comprendre beaucoup de choses. La chose se dit dans le Tout-Moroni. Même les tarifs de chaque allégeance sont connus. Azali Assoumani se voit déjà Président, mais oublie qu’il faudra réorganiser une élection partielle dans les 15 bureaux de vote d’Anjouan où ses hommes ont tout saccagé. Même l’équipe de Mouigni Baraka Saïd Soilihi est outrée par ces faits barbares perpétrés uniquement pour tenter de voler à Mohamed Ali Soilihi sa victoire.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 13 avril 2016.

Powered by Comores infos