You are here: Home » Actualité » Suicide politique de Bellou Magochi et Saïd Larifou

Suicide politique de Bellou Magochi et Saïd Larifou

Suicide politique de Bellou Magochi et Saïd Larifou

À Foumbouni, le Sultan Hachim affirme son leadership

Par ARM

       L’homme d’État Saïd Hassane Saïd Hachim observe avec tristesse les malheurs qui s’abattent actuellement sur les Comores. Il fait tout pour apaiser la folie de la dictature et ramener le dictateur fou Assoumani Azali Boinaheri à la raison. La tâche est très difficile. Normalement, cela fait des années qu’il aspire à une retraite paisible dans sa belle ville de Foumbouni, au Sud de la Grande-Comore, mais c’est mission impossible, et pour cause! Les Comores sont tombées dans un trou. Et parmi les gens qui ont creusé ce trou, il y a bien un Foumbounien de triste mémoire: le fasciste Bellou Magochi, Directeur du Cabinet du dictateur chargé de la Défense. Un autre Foumbounien applaudissait publiquement et maintenant clandestinement toutes les folies du tyran Assoumani Azali Boinaheri, sabotant systématiquement tous les nobles efforts déployés par l’opposition comorienne en faveur de l’État de Droit, de la démocratie, de la bonne gouvernance et de la réconciliation nationale des Comores. Ce dynamiteur n’est autre que le Grand Fasciste et complice de Bellou Magochi, avec qui il échange des injures publiques pour tromper les Comoriens: Saïd Larifou.

Le métier d’avocat donnait à Saïd Larifou quelques raisons de croire pouvoir parader sur l’espace politique. Mais, chaque fois que le soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest, Saïd Larifou s’enfonce sous terre et a fini par atteindre le niveau souterrain des gaz de schiste. Il finira par s’enfoncer plus bas que les gaz de schiste. Il a grillé toutes ses ampoules. Il est à terre ainsi que sa prétendue «Révolution Ylang-ylang», une foutaise inspirée par son pote Kamal Abdallah Salim, en attendant leur prochain retournement de vestes. Au fil des années, Saïd Larifou a fini par donner de lui-même l’image d’un garçon sans convictions civiques et politiques, et qui croit qu’il va pouvoir vivre de son «panafricanisme» à la sauce tomate.

Bellou Magochi, lui, est un singe qui s’est échappé d’un zoo. Il est entré en politique par effraction. Il n’y a rien à faire. Ses seules méthodes sont la répression, l’oppression, la violence physique et verbale. Il ne parle pas; il grogne, éructe et aboie dans les poubelles.

Ces deux Foumbouniens ont échoué en politique de la manière la plus dégueulasse.

C’est alors qu’a surgi celui qui se réjouit de leur mort politique et en tire profit: le Sultan Hachim Saïd-Hassane Ben Saïd Hachim Ben Sultan Mouigni Mkou. Ce dernier est connu pour l’abondance de ses idées et initiatives intelligentes et percutantes. Ses relations politiques et industrielles à travers le monde sont innombrables. Il a également une légitimité historique que n’auront jamais Bellou Magochi et Saïd Larifou. Sa famille baigne dans le pouvoir depuis des siècles et a de quoi tenir. Il apprend chaque jour auprès de son père, Saïd Hassane Saïd Hachim, et entre là où le dictateur Assoumani Azali Boinaheri ne pourra assumer que le rôle d’agent de nettoyage. Pendant que Foumbouni s’interroge sur le naufrage de Bellou Magochi et Saïd Larifou, pour sa part, le Sultan Hachim Saïd-Hassane Ben Saïd Hachim Ben Sultan Mouigni Mkou s’affirme et affirme son leadership et son magistère moral.

Comme il arrive au dictateur Assoumani Azali Boinaheri de dire à haute voix qu’il aurait dû avoir pour Directeur chargé de la Défense le Sultan Hachim et non Bellou Magochi, ce dernier accuse son ennemi de répandre des rumeurs perfides et assassines sur son compte sur votre site préféré, alors qu’il n’en est rien.

En tout état de cause, les Comores qui vont naître du chaos actuel ne se feront jamais sans le Sultan Hachim Saïd-Hassane Ben Saïd Hachim Ben Sultan Mouigni Mkou.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 15 septembre 2020.

Powered by WPeMatico