You are here: Home » Actualité » Tel Bob Denard, Campagnard avait des soldats esclaves

Tel Bob Denard, Campagnard avait des soldats esclaves

Tel Bob Denard, Campagnard avait des soldats esclaves

Dans sa briqueterie, il employait gratuitement des militaires

Par ARM

       Un mercenaire ayant servi sous les ordres de Robert «Bob» Denard aux Comores avait livré ce témoignage poignant et glaçant le sang dans lequel on retrouve ce passage: «[…] Denard ne s’intéresse plus qu’aux affaires et met en coupe réglée le pays qui n’avait jamais été aussi pauvre depuis la fin du règne d’Ali Soilih. Les quelques officiers qui l’entourent à la GP, notamment le commandant Charles, de nationalité belge, ont accaparé le petit commerce. Ils font travailler sans rémunération les soldats de la Garde, déjà misérablement payés par l’État comorien, dans des jardins, potagers et autres poulaillers. Le produit de la vente de leurs petites fermes, exploitées par leurs esclaves en uniformes, leur revient directement sans qu’aucune gratification ne soit accordée à ceux qui travaillent la terre»: Cité par Pierre Péan: Affaires africaines, 2ème édition, Fayard, Paris, 1991, pp. 183.

Robert «Bob» Denard était un étranger aux Comores. Il tuait et torturait les Comoriens, tout en pillant leur pays. Il avait donc «l’excuse» d’être un étranger, même si, toute honte bue, Combo Ayouba, sa créature, avait osé dire le 28 septembre 1995, à la suite du renversement du Président Saïd Mohamed Djohar, que le chef des mercenaires «est un Comorien comme les autres Comoriens» et qu’il avait «le droit d’être aux Comores comme les autres Comoriens».

Les Comoriens ont en mémoire l’image d’un Colonel Mohamed Soilihi dit Campagnard, un Comorien à 100%, qui avait défendu héroïquement son pays contre les mercenaires quand ils renversaient Saïd Mohamed Djohar le 28 septembre 1995, quand le Colonel Assoumani Azali Boinaheri, chef d’État-major de l’Armée, fuyait en slip pour aller se cacher sous une table et dans les toilettes de l’Ambassade de France à Moroni. Mais, le Colonel Mohamed Soilihi dit Campagnard a détruit l’image héroïque que les Comoriens avaient gardée de lui.

1.- Il a obtenu du putschiste Assoumani Azali Boinaheri le marché des ordures à Moroni dans une illégalité totale, car sans appel d’offres. Le héros est donc un corrupteur.

2.- Campagnard a obtenu illégalement de l’argent public dépassant toujours 50 millions de francs comoriens (100.000 euros, une fortune aux Comores) du dictateur Assoumani Azali Boinaheri sans justification légale. C’est du détournement de fonds publics, un vol.

3.- C’est le dictateur Assoumani Azali Boinaheri qui avait demandé, obtenu et financé la candidature de Campagnard lors de l’élection présidentielle qui n’a pas eu lieu en 2019.

4.- Après le scrutin présidentiel qui n’a pas eu lieu le dimanche 24 mars 2019, c’est le tyran Assoumani Azali Boinaheri qui avait demandé à son subordonné Campagnard de créer le Comité national de Transition (CNT), dont les autres chefs, Mouigni Baraka Saïd Soilihi et Saïd Larifou, ont en commun avec lui d’être des vassaux et portefaix du tyran de Mitsoudjé.

5.- Comme lors de l’annonce de la création du CNT, Campagnard avait eu des mots très durs contre son chef, le dictateur, il était obligé de lui envoyer une belle lettre d’excuses.

6.- Plus grave encore, Campagnard avait copié Robert «Bob» Denard, l’étranger «Comorien comme les autres Comoriens», en employant dans sa briqueterie des «esclaves en uniformes» issus donc de l’Armée. Autrement dit, alors qu’il était un chef dans l’Armée, Campagnard employait gratuitement et illégalement dans son activité lucrative personnelle de fabrication de briques des militaires payés uniquement par l’Armée comorienne.

Voilà les méthodes du «héros» qui voulait devenir Président des Comores pour faire de tous les Comoriens ses esclaves pour les ordures et la fabrication de briques. C’est gentil.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 31 août 2021.

Powered by WPeMatico