You are here: Home » Actualités » Tenir des assises nationales et doter notre pays d'une constitution réfléchie et viable et des institutions cohérentes et efficaces

Tenir des assises nationales et doter notre pays d'une constitution réfléchie et viable et des institutions cohérentes et efficaces

Tenir des assises nationales et doter notre pays d'une constitution réfléchie et viable et des institutions cohérentes et efficaces El-galib Tourqui

En ce moment je constate que la majorité des comoriens s’inquiètent de la situation qui prévaut dans notre archipel, notamment de savoir qui sera notre prochain Président. Personnellement c’est un peu le cadet de mes soucis de savoir qui sera le prochain Président. Ce qui m’inquiètes c’est de savoir que nous allons continuer de tourner en rond avec la même constitution qui nous exige de changer de président tout les 5 ans sans aucune perspective changement de la qualité de vie encore moins d’un développement économique durable. Je ne pense pas que changer de président tout les 5 ans soit gage d’une quelconque vertu.

Au contraire dans un pays comme le notre où le secteur privé est encore embryonnaire où l’économie est fortement dépendante de l’Etat; l’alternance politique est plutôt source d’instabilité chronique. Chaque fin de mandat est un éternel recommencement. Dans la plus grande démocratie du monde qui se trouve être également la première puissance économique depuis prés d’un siècle le président a droit a deux mandats successifs. Et nous avons tous vu qu’il a fallu ce deuxième mandat a Barack Obama pour réaliser une partie des promesses de campagne du premier mandat. Donc ceux qui espèrent trouver en leur candidat l’homme providentiel pour changer les Comores en 5 ans peuvent continuer a se mentir.

Pour ma part je pense plus que jamais qu’il est grand temps pour tenir des assises nationales et doter notre pays d’une constitution réfléchie et viable et des institutions cohérentes et efficaces. Et encore une chose, arrêtez de vous étonner de l’ingérence de la communauté internationale. Personne ne s’est indigné de savoir que c’est le PNUD qui paye la collecte des déchets que nous produisons, que c’est l’Union Européenne qui finance nos élections, que c’est la France qui finance la construction d’une maternité moderne à El-Maarouf, que c’est le Qatar et l’Arabie Saoudite, le FMI et la Banque Mondiale payent des fonctionnaires qui n’ont pas travaillés pour eux et que aucun budget en 41 ans d’indépendance n’a été bouclé sans aides extérieures.

Na rentsi yé mafitsi nezé drabo. On ne récolte que ce que l’on sème.

Tenir des assises nationales et doter notre pays d'une constitution réfléchie et viable et des institutions cohérentes et efficaces El-galib Tourqui

Powered by Comores infos