You are here: Home » Actualités » TRAHISON CONTRE LA NATION COMORIENNE

TRAHISON CONTRE LA NATION COMORIENNE

Mes chers amis, le Président AZALI doit-être destitué
 
(Chronologie / vidéo : Soeuf ; Préfet de Mayotte, Salim Hafi)
 
Les frontières comoriennes ne sont pas protégées. Le 21 mai 2018, un bateau est arrivé à Anjouan avec à son bord 97 refoulés de Mayotte. Le 23 mai 2018, le préfet de Mayotte affirme : « On n’a pas d’accord avec le gouvernement comorien, il y a des reconduites ponctuelles qui ont pu se faire précédemment… » Cela veut dire que c’est une autre personne (en dehors du gouvernement) qui a donné l’ordre, car je vois mal la compagnie Maria Galanta embarquer des refoulés sans aucune garantie sinon elle serait lourdement condamnée. Cet acte montre clairement que les frontières comoriennes ne sont pas sécurisées, ce qui est extrêmement grave surtout dans ce monde actuel.
Ce qui est étonnant, les autorités actuelles brandissent les recommandations des assises pour l’organisation d’un pseudo référendum. Savent-elles que ces mêmes recommandations demandent la légifération sur la notion de « trahison nationale » à l’endroit de tout Comorien auteur de tout acte contraire aux intérêts nationaux par rapport à la Question de Maore ?
 
Si les autorités n’arrivent pas à protéger les frontières comoriennes, qu’elles remettent les clés.

 

Powered by Comores infos