You are here: Home » Actualités Comores » Trois questions à Mohamed Bacar Dossar

Trois questions à Mohamed Bacar Dossar

Trois questions à Mohamed Bacar Dossar - Al-watwan, quotidien comorien, actualités et informations des Comores

Trois questions à Mohamed Bacar Dossar – Al-watwan, quotidien comorien, actualités et informations des Comores

Al Watwan, premier quotidien national de l’archipel des Comores, propose actualités et informations comoriennes

via : www.alwatwan.net

Depuis Antanarivo où il prenait part au sommet de la Francophonie, le ministre des Affaires étrangères a répondu à trois questions qui lui a été posées par notre envoyée spéciale Faiza Soulé.
Propos recueillis par Faïza Soulé Youssouf, envoyée spéciale à Tana
Qu’en est-il de l’épineuse question du visa pour les étudiants comoriens ?
J’ai eu le plaisir de rencontrer le ministre des Affaires étrangères malgache ici qui m’a reçu à son bureau. Nous nous sommes convenus qu’il y a plusieurs problèmes qui se posent entre les Comores et Madagascar et qu’il va falloir qu’on puisse trouver le moyen de les aborder. Il y a évidemment, la question du visa des étudiants comoriens qui viennent étudier ici.
Question ancienne qui est très complexe, justement à cause du nombre de pièces à fournir qu’on demandait aux étudiants qui était très élevé. Les différents gouvernements qui nous ont précédés ont permis de réduire un peu. Néanmoins, ça reste toujours un nombre trop élevé. Par ailleurs, le coût lui-même du visa est lui aussi très élevé. Nous nous sommes convenus avec Mme la ministre qu’il va falloir très rapidement que nous puissions convoquer la commission mixte entre les Comores et Madagascar.
Mais d’ores et déjà, mon homologue est d’accord pour qu’une mission préliminaire puisse se rendre à Madagascar pour recueillir toutes les informations, préparer un dossier qui sera discuté au sein de la commission mixte. Nous nous sommes fixé comme objectif de tenir la commission mixte au mois de février et nous espérons que nous allons pouvoir maintenir ce calendrier. 
Sera-t-il seulement question du visa au sein de la commission ou d’autres sujets seront aussi étudiés ?
Il y a d’autres questions qui peuvent être discutées, notamment celle relative aux évacuations sanitaires des comoriens qui viennent ici pour se soigner. Quant au côté malgache, il pose la question des médecins malgaches qui travaillent aux Comores, qu’ils puissent avoir la possibilité d’exercer en toute légalité. Il y a un certain nombre de questions, de part et d’autre, que nous allons devoir aborder.
 
A propos de l’arrêt du projet Pole mère-enfant, l’ambassadeur de France en Union des Comores a tenu, lors d’une conférence de presse, cette phrase : «si le plus important était le nombre de lit, le plus simple serait de prendre des hangars et d’installer des lits et matelas pour les femmes enceintes. En plus ce serait moins coûteux» ? 
Je suis un peu étonné de cette réaction. Je connais l’ambassadeur de France à Moroni, c’est un homme modéré, d’une grande ouverture d’esprit et qui a un grand respect pour les Comores et le peuple comorien.
Je pense que nous voulons tous bien faire. La France a pris l’engagement à travers l’Afd, à travers le projet Pasco d’accompagner les Comores dans le domaine de la santé. C’est un grand projet qui a fait beaucoup de réalisations. Nous devons (la France et les Comores) nous asseoir et discuter ensemble et trouver une formule qui permette de pouvoir faire pour le mieux. Nous avons évidemment besoin d’une maternité à El-Maarouf, il y a même urgence surtout après la démolition du bâtiment (trop vieux) qui l’abritait.
Nous ne pouvons pas attendre trop longtemps. Donc je ne comprends pas ses propos (de l’ambassadeur de France) s’il s’avérait qu’ils étaient réels. Mais en ce qui concerne les Comores, nous sommes toujours dans une démarche de recherche de dialogue, de concertation avec nos partenaires parce que nous recherchons la meilleure collaboration possible pour le bénéfice de nos 2 pays et pour le bénéfice des Comoriens dans le cas d’espèce. 

UN OEIL SUR LES COMORES

cet article Trois questions à Mohamed Bacar Dossar est apparu en premier sur Comores Actualités.

Powered by Comores infos