You are here: Home » Actualité » Un agent de l’ONU, complice de tortures aux Comores

Un agent de l’ONU, complice de tortures aux Comores

Un agent de l’ONU, complice de tortures aux Comores

Le tortionnaire Mohamed Elamine Souef a fui à Maurice

Par ARM

     Très belle scène de famille à Moroni. Un membre de la famille de Mohamed Elamine Souef, étrange ministre des Affaires qui lui sont étrangères, et un membre de la famille de Hamadi Idaroussi dit «Tonton-m’a-dit», secrétaire général du gouvernement, s’insultent comme du poisson pourri dans leur bureau: «C’est ton oncle qui, de par ses agissements irréfléchis et infantiles, contribue à donner à notre régime politique cette image déplorable». Les deux descendants travaillent dans le même bureau à Moroni. Ils ont failli en venir aux mains comme deux soudards.

Mohamed Elamine Souef. Il a la faiblesse de se présenter comme «un diplomate de formation et de carrière». Tu parles… Avant sa nomination à la tête de la pathétique diplomatie de Mitsoudjé, il comptait les sacs de sable à Gao, au Mali, pour le compte de l’ONU. Aujourd’hui, il est le chef de la criminelle diplomatie d’un régime politique qui viole chaque jour tous les articles de la Convention internationale contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants du 10 décembre 1984, et ceux de tous les autres instruments juridiques internationaux de protection des droits de l’Homme dans le monde. Brillant. Très brillant…

     Les Comores ont été épinglées par l’ONU en janvier 2019 sur le chapitre de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Normalement, l’ONU ne devait dépêcher sur place une mission que dans 5 ans. Or, ce mercredi 12 juin 2019, la mission de l’ONU est arrivée aux Comores pour constater que ce pays a recours à la torture et aux autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Ce n’est pas parce que l’écrivain Saïd Ahmed Saïd Tourqui (SAST), à qui nous exprimons soutien, solidarité et sentiments fraternels, accusé d’avoir voulu faire un coup d’État avec un stylo Bic, est finalement admis à l’hôpital que cela va tromper l’ONU. C’est de la frime. C’est de la poudre aux yeux.

De fait, la mission de l’ONU aux Comores est une preuve supplémentaire de la méfiance de la communauté internationale envers la dictature de Mitsoudjé. La branche internationale du Comité national de Transition (CNT) est à féliciter et à remercier parce qu’elle n’est pas étrangère au déploiement de cette mission de l’ONU aux Comores dès ce mercredi 16 juin 2019. Merci.

Maintenant, l’affaire devient pittoresque et pathétique. En effet, comme Mohamed Elamine Souef n’a pas démissionné de son poste de l’ONU, il est un agent de l’Organisation mondiale qui participe à la pratique de la torture et aux autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants aux Comores. C’est très grave. C’est gravissime. Les limites de la gravité sont franchies. Comprenant le danger que représente cette mission onusienne pour lui, Mohamed Elamine Souef, interlocuteur de la communauté internationale aux Comores, a pris la fuite en direction de l’île Maurice, où le fugitif international Hamada Madi Boléro ne se fera aucune joie pour inviter chez lui, sa suite et lui-même. Mohamed Elamine Souef a un rêve: comme il aime être au four et au moulin en même temps, il compte regagner l’ONU quand ça ira mal aux Comores pour son dictateur de cousin.

Une question se pose alors: l’ONU est-elle prête à accepter en son sein le membre d’un régime politique qui pratique la torture et les autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants aux Comores? Si elle est prête à le faire, qu’elle recrute les autres tortionnaires qui pullulent en Afrique, et dont certains sont les pensionnaires de la Cour pénale internationale (CPI). Charles Taylor pourrait même devenir le prochain secrétaire général de l’ONU.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 12 juin 2019.

Powered by Comores infos