You are here: Home » Actualités » Un comorien condamné à 6 mois de prison à Dubaï pour vol et tentative de viol

Un comorien condamné à 6 mois de prison à Dubaï pour vol et tentative de viol

Un homme qui a tenté de viσler un touriste sur le siège arrière de la voiture de son ami passera six mois en prison.

La femme norvégienne, dont l’âge n’a pas été divulgué dans les dossiers de la cour, a rencontré les deux hommes en décembre 2016 au Hard Rock Café de Festival City et, après une conversation, les trois ont accepté d’aller ensemble dans un club.

“Nous avions de l’alcool et je suis sûr que l’un d’entre eux a piqué ma boisson, parce que je ne me sentais pas bien après l’avoir bu”, a déclaré la femme.

Elle a dit qu’ils ont tous quitté le club ensemble et alors que sur la banquette arrière de la voiture, l’accusé de 33 ans a soudainement enlevé ses vêtements.

“Il a sauté sur moi, a déchiré mes vêtements et a touché mes parties intimes. Il a essayé de me viσler mais j’ai résisté et son ami est intervenu et l’a arrêté. Après cela, je me souviens juste que j’étais très étourdie et endormie et l’ami m’a emmené chez lui où j’ai dormi jusqu’au matin “, a-t-elle dit.

L’ami a ramené la femme à son hôtel où elle a découvert son iPhone et les cartes de crédit manquaient alors elle a appelé la police.

“Après avoir déposé un rapport de vol, elle a raconté ce qui s’était passé avec elle la nuit précédente. Nous avons enquêté et, en utilisant des images de vidéosurveillance,on a pu identifier l’homme qui l’a deposée à l’hôtel », a déclaré un policier.

La femme a été référée au laboratoire criminel pour prélever des échantillons de son corps et de ses vêtements.

Le rapport a révélé que les échantillons d’ADN prélevés sur elle correspondaient à ceux du défendeur. Le rapport a également montré que les ecchymoses sur le corps de la femme indiquaient que quelqu’un avait été violent envers elle – ce qui était cohérent avec le récit de la tentative de viol.

La police a interrogé l’homme qui a déposé le touriste à l’hôtel et il leur a donné des détails sur son ami, qu’ils ont ensuite arrêté.

Au tribunal en novembre dernier, le défendeur, qui détient un passeport des Comores, a rejeté une accusation d’agression sεxuelle.

Le tribunal pénal de Dubaï condamné l’homme à six mois de prison ferme. Il sera expulsé aux Comores une fois qu’il aura purgé sa peine.

Commentaire de la rédaction :
Voila où nous mène la vente de la citoyenneté comorienne. Les journaux émiratis publient trop souvent des informations qui relatent des faits commis par des comoriens qui ne sont pas nés aux Comores, qui n’ont des parents comoriens et qui n’ont jamais mis leurs pieds aux Comores. Le comble est que les journalistes émiratis ont la fierté de citer le terme comorien dans ces affaires qui n’ont rien avoir avec des vrais comoriens.

Powered by Comores infos