You are here: Home » Actualités » UN INDIGNÉ DE LA REPUBLIQUE, UN POÈTE, S'EN EST ALLÉ: MOHAMED ABOUBACAR CHAMASSE

UN INDIGNÉ DE LA REPUBLIQUE, UN POÈTE, S'EN EST ALLÉ: MOHAMED ABOUBACAR CHAMASSE

UN INDIGNÉ DE LA REPUBLIQUE, UN POÈTE, S'EN EST ALLÉ: MOHAMED ABOUBACAR CHAMASSE MOHAMED ABOUBACAR CHAMASSE

Mon Petit hommage par Wadjih Abde

Certains ont connu, vu et vécu avec Mohamed Aboubacar Chamasse. D’autres, comme moi, n’ont connu que sa voix et ses kasuda en comorien aux textes exceptionnels.

Aboubacar Chamasse, malgré une cécité de naissance, était indubitablement un visionnaire puisqu’il portait en lui un idéal pour son pays, le même que celui que porte depuis 40 ans un peuple comorien désabusé. Aboubacar Chamasse refusait avec force et conviction le naufrage de son pays. Il le disait, il le chantait, il le criait là où, la plupart des gens se taisent ou privilégient l’intérêt personnel au détriment du Hakki. Aboubacar Chamasse était, avant nous tous, mieux que nous tous, un vrai indigné. Il était un grand patriote.

Mais Aboubacar Chamasse, c’était aussi un poète, un virtuose de la langue comorienne. Cet aspect de l’homme ne peut s’expliquer ici, par des mots simples…Prenez donc la peine d’écouter ou de réécouter Aboubacar Chamasse. Vous apprécierez alors sa maitrise incontestable de la langue de Trambwe et beaucoup de ses arcanes stylistiques.

QUE DIEU T’ACCEPTE AU PARADIS, USTADH CHAMASSE

Wadjih Abde

Powered by Comores infos