You are here: Home » Actualités » Un nouveau consul général des comores à Laayoune, au Sahara occidental, en échange de l'argent et des bourses

Un nouveau consul général des comores à Laayoune, au Sahara occidental, en échange de l'argent et des bourses

 
Un nouveau consul général des comores à Laayoune, au Sahara occidental, en échange de  l'argent et des bourses
Un nouveau Consul général des Comores à Laâyoune, au Sahara Occidental, en échange de l’argent et des bourses.
 
Les Comores ont vendu leur âme au diable en se mêlant au bon milieu d’une crise territoriale. Selon des sources diplomatiques, le nouveau Consul général des Comores à Laâyoune, dans le Sahara Occidental revendiqué par le Maroc, sera installé le mercredi 18 décampe prochain.
« C’est une première dans l’histoire des relations entre les deux pays, les Comores deviennent le premier Etat à installer une représentation diplomatique dans ce territoire en conflit. », estime un étudiant comorien à Rabat.
« Azali est à la recherche d’une légitimité et du soutien du Maroc qui a participé à la conférence de partenaires à Paris. Azali sait très bien qu’on n’a pas besoin de consulat au Sahara occidental. C’est un calcul politique » a déclaré Youssouf Salim, étudiant en droit.
Comme Donald Trump, président des États-Unis, a installé une nouvelle ambassade américaine à Jérusalem pour appuyer Israël dans sa quête de légitimité sur le territoire en conflit, les Comores font de même en installent une représentation diplomatique au Sahara occidental pour la légitimité du Maroc, son Allié. La diplomatie mondiale est devenue « la loi de la jungle. »
La question qu’on peut se poser : était-il la contrepartie demandée par le Maroc à Azali pour participer à la conférence de partenaires à Paris? Il convient de rappeler que le Sahara occidental est revendiqué à la fois par le Maroc et par la République arabe sahraouie démocratique (RASD), proclamée par le Front Polisario en 1976. Il est un mouvement dont l’objectif est l’indépendance totale du Sahara occidental, revendication soutenue par l’Algérie et la Mauritanie.
Crédit photo : MAEC

Powered by Comores infos