You are here: Home » Actualité » Une Djoiezienne jure de préparer la mort du vil Fazul

Une Djoiezienne jure de préparer la mort du vil Fazul

Une Djoiezienne jure de préparer la mort du vil Fazul

Fazul demande pardon à Msaïdié, qui l’a traité d’«idiot»

Par ARM

       Les plans d’assassinat sur Mohamed Saïd Fazul, semblant de «Gouverneur» de Mohéli, fleurissent comme jardin au printemps. À l’heure qu’il est, il n’y a pas un vrai Mohélien qui n’a pas le sien.

Cette militante de Djoiezi a laissé au répondeur de votre site préféré le message vocal suivant: «Mon frère, je te signale que Maoulana Hassan Attoumane, le bras droit de Mohamed Saïd Fazul, originaire de Boingoma comme lui, son fraudeur électoral en chef, son âme damnée, son rempart contre le Bien et l’Humanité, avait été nommé à un poste. Or, après avoir traité Mohamed Saïd Fazul d’“idiot de Mohéliˮ, le même Houmed Msaïdié a annulé la décision de nomination de Maoulana Hassan Attoumane. Ce qui signifie qu’il y a une guerre entre les Grands-Comoriens et leur esclave idiot Mohamed Saïd Fazul. Or, ce mercredi 9 décembre 2020, Mohamed Saïd Fazul a pris l’avion pour aller ramper en Grande-Comore devant ses maîtres de Grande-Comore. Mohamed Saïd Fazul est un chien. Mohamed Saïd Fazul est un bœuf. Comme il a été insulté en Grande-Comore par des dirigeants de Grande-Comore, il n’aurait jamais dû aller sur place avant des mois, dans l’attente d’une défense de sa personne par les Mohéliens, dans l’attente d’une réaction indignée de la Grande-Comore, dans l’attente des excuses publiques de Houmed Msaïdié, dans l’attente d’un discours d’Azali Assoumani pour ramener son chien Houmed Msaïdié à la raison. Or, aucune autorité n’a parlé, personne ne l’a appelé. Les Grands-Comoriens ont préféré se taire, sans présenter des excuses. Dès qu’il a appris le renvoi de son ami Maoulana Hassan Attoumane, il a accouru lui-même devant Houmed Msaïdié, qui l’a insulté sans demander pardon, mais pour aller demander lui-même pardon à Houmed Msaïdié. C’est vraiment un imbécile. Tu as raison de soutenir l’opinion selon laquelle, c’est un idiot et un imbécile. C’est un vaurien, avec sa langue de vache. C’est un chien maudit. Il est maudit. Moi, j’ai un plan pour assassiner cet imbécile qui fait insulter notre île. Je jure que Mohamed Saïd Fazul va mourir directement ou indirectement de ma main».

Selon cet informateur qui se renseigne toujours à la source, quand des collaborateurs de Mohamed Saïd Fazul ont montré leur indignation après les injures de Houmed Msaïdié Mdahoma, l’aboyeur public et insulteur officiel, Mohamed Saïd Fazul a lui-même déclaré devant ses maîtres de Grande-Comore qu’il n’avait demandé à personne de le défendre, et que ses propres collaborateurs prennent des initiatives politiques et médiatiques qui n’engagent qu’eux-mêmes. C’est Fatima Hamidi, sa première épouse, qui lui dit de temporiser avec ses maîtres de Grande-Comore parce qu’elle ne veut pas de fâcheries qui seraient fatales à son commerce de feuilles de manioc pilées, de piment et d’huile de coco à l’Hôtel Le Moroni, où elle est une flamboyante commerçante.

Quant à Maoulana Hassan Attoumane, il passe par des relations communes pour me faire savoir que si j’évoque un jour son nom – en mal, bien sûr, car je ne le vois pas faire le bien –, il va m’insulter sur Internet. Je le félicite pour son intelligence débordante et pour son légendaire savoir-vivre. Ce qu’il ne sait pas, c’est que ses injures sont pour moi un honneur. Qu’il m’insulte alors…

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 10 décembre 2020.

Powered by WPeMatico