You are here: Home » Actualités » Victime du 5 mars. Témoignages de Tocha Djohar:

Victime du 5 mars. Témoignages de Tocha Djohar:

Victime du 5 mars. Témoignages de Tocha Djohar:
On nous a arrêté place de l’indépendance ce samedi. C’est Abdillah Maturafi qui a ordonné mon arrestation. Un certain Izrail m’a attaqué par le cou. Ils nous ont traîné par le sol. Ils nous ont humilié. Ils nous ont jeté comme des fagots dans leur camion. Arrivé au camp de Mdé, le capitaine Ismael Bacar a ordonné qu’on nous déshabille. J’ai essayé de lui expliquer mais il s’est mis à dire que moi en tant que membre influent du Pec, je suis fou d’avoir coupé mon nez (le Pec) et le mettre sur Juwa. Puis je me suis déshabillé moi même sans insister. Et mes autres compagnons d’infortune en ont fait de même. Nos effets personnels sont mis dans des sacs en plastique. Ismael a ordonné qu’on nous mette dans une cellule, toujours à poil…
 
source : Toufeyli Maecha

Powered by Comores infos