You are here: Home » Interviews » Voici un exemple de torture quotidienne que subissent nos frères et qu’Ahmed Ali Amir est chargé de cacher en normalisant la dictature.

Voici un exemple de torture quotidienne que subissent nos frères et qu’Ahmed Ali Amir est chargé de cacher en normalisant la dictature.

Aucun des journalistes qui mangent la chèvre le WE avec lui n’en parle, aucun n’a écrit sur le rapport de l’ONU sur les tortures commises dans les gendarmeries et les prisons aux Comores. Et ils nous disent : AAA ne nous a jamais demandé de faire un article pour vanter la dictature.

Est-ce qu’il a besoin de vous demander ? Sa mission est de faire en sorte que vous n’écriviez que des choses bien sur la dictature et que vous taisiez les horreurs de ce régime et vous en êtes venus à le « normaliser » en disant : « chacun ses opinions politiques ». Et ils se plaignent qu’on les accuse de collusion avec le pouvoir. Et ils se plaignent qu’on ose leur dire que la Dictature comme les tortures ne sont pas des opinions politiques. Et ils continuent à nous chanter que ce n’est pas parce que leur ami doit couvrir maintenant les tortures et les meurtres du voile blanc de l’innocence qu’ils vont arrêter de faire la fête avec lui et que chacun a le droit d’avoir une opinion politique. https://youtu.be/qRDxQeNQL6U

MIB Ibrahim

Powered by WPeMatico