You are here: Home » Actualités » «Vous-mêmes, êtes-vous sûrs de n’avoir pas fraudé?»

«Vous-mêmes, êtes-vous sûrs de n’avoir pas fraudé?»

«Vous-mêmes, êtes-vous sûrs de n’avoir pas fraudé?»

Petits secrets et dessous de la «Hitma» d’Iroungoudjani

Par ARM

  Ha! Vous n’avez pas fini de rire. Comme chacun le sait, le Colonel Azali Assoumani, dont les danses de bumping de rue ne finissent pas, est allé faire une «Hitma» dans le quartier d’Iroungoudjani, à Moroni, afin de demander à Dieu de mettre à mort tous «les voleurs d’élections» qui tenteraient de lui «voler» une prétendue «victoire» qu’il n’a pas et qu’il n’aura pas entre les mains. Seulement, au moment où il demandait à Dieu la mort des «voleurs d’élections», on lui a dit: «Quand on demande une prière, il faut en préciser les objectifs. Vous voulez quoi, au juste? […]. Ah! Vous voulez que les voleurs d’élections meurent? Très bien. Seulement, vous-mêmes, êtes-vous sûrs de n’avoir pas fraudé? Êtes-vous sûrs de ne pas appartenir à la catégorie des voleurs d’élections? Si vous mentez, vous allez mourir jusqu’au dernier. Faites attention à ce que vous dites!». Pour toute réponse, on entendit: «Êtes-vous obligés de parler de nous alors que c’est la mort de nos adversaires que nous souhaitons?». Question bien opportune, à un moment où les preuves sur les fraudes massives et vulgaires des danseurs de bumping de rue s’accumulent et ont poussé la communauté internationale à parler de «comportements criminels» pour qualifier le saccage des bureaux de vote par les hommes d’Azali Assoumani, y compris par Moustadrane Abdou, son colistier à Anjouan. Mais, apparemment, le pétage de câbles est devenu un mal qui ravage le camp politique des danseurs de bumping de rue parce que le placide Djaanfar Ahmed Saïd, colistier d’Azali Assoumani à la Grande-Comore, est devenu explosif et a ému le Tout-Moroni en adressant une lettre pleine de menaces à Abbas Mohamed Elhad, ministre de l’Intérieur par intérim, qu’il souhaite probablement égorger. Voilà où nous en sommes arrivés aux Comores aujourd’hui.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 28 avril 2016.

Powered by Comores infos