You are here: Home » ACCUEIL » « YE UDJI DJUWO NGE NDRO. » Expression de SHSH, hommage de WADAANE Mahamoud à SHSH

« YE UDJI DJUWO NGE NDRO. » Expression de SHSH, hommage de WADAANE Mahamoud à SHSH

SAID HASSANE SAID HACHIM
LE JONGLEUR…

Selon le petit Larousse, « Jongler, c’est manier avec une grande habileté, une grande aisance. Un jongleur est une personne habile qui jongle avec les idées, les mots ».

Said Hassane Said Hachim a, en effet, l’allure d’un sage, la démarche d’un conciliateur. C’est un politique flatteur qui sait bien séduire avec son élégance vestimentaire et son éloquence solennelle.

Le jongleur Said Hassane aime se servir souvent de certaines expressions imagées, tirées de la langue comorienne : YE UDJI DJUWO NGE NDRO.
C’est-à-dire celui qui sait s’apprécier ou s’évaluer est, consciencieusement, mieux équipé ou plutôt fortuné. C’est en termes de valeur et de savoir-faire de l’homme qu’il répète inlassablement cela.

Il considère qu’un homme peut être très bien formé, avoir de vastes connaissances livresques et échouer dans la pratique quotidienne.

Dès qu’il constate que quelqu’un cherche à l’écarter de la scène politique, alors là, il jure au nom du Prophète, de son père et de ses arrière-grands pères que nul ne peut porter atteinte à son étoile.

Said Hassane a le sens romantique typiquement comorien qui consiste, d’une part, à aider les autres et, d’autre part, à ne jamais afficher des signes de misère. Il aime les louanges et supporte mal les divergences-critiques.

Said Hassane n’est pas un théoricien, mais un praticien de la politique. Il est la vivante incarnation d’un politique qui sait apprécier les situations. Il a la dimension d’un notable qui s’adapte, facilement, aux divers milieux de la jeunesse et de la notabilité. Il confesse face aux jeunes, il rassure en présence des vieux, pourvu qu’il trouve son compte et parvienne à franchir vaille que vaille les obstacles (…).

Said Hassane a l’image d’une personnalité forte. Il pèse sur la scène politique nationale. Il n’est pas du tout un bureaucrate ; c’est une personnalité politique facilement accessible qui aime beaucoup les contacts terre à terre (…). Il est un orateur plus convivial dans la rue avec les gens ordinaires qu’avec les agents-employés administratifs. Il est un homme politique qui a horreur des réunions de travail très longues.

Said Hassane aime davantage confronter ses points de vue à sa pratique de tous les jours, il sait propager ses certitudes moralisatrices, il cherche toujours à démontrer qu’il appartient au camp des hommes bien nés.

Il a le courage et la détermination de dire ce qu’il pense, il a la marque et l’autorité d’un politique qui ne se laisse pas marginaliser. Ce sont là trois qualités nobles que les technocrates, bardés de diplômes, ont parfois du mal à faire valoir.

Said Hassane n’est pas un dogmatique, c’est un pragmatique. Ce qui compte pour Said Hassane c’est son action politique pour préserver sa place au sein de la classe politique et non les schémas élaborés en dehors des réalités. Said Hassane comprend que, derrière les conflits internes entre les hommes, ce sont les ambitions personnelles qui justifient souvent les blocages (…)

*** Tels sont quelques extraits du portrait de Said Hassane Said Hachim, PAIX À SON ÂME, parus dans mon troisième livre intitulé REFONDER LES COMORES publié, en octobre 1996 ***

WADAANE Mahamoud

Powered by WPeMatico