You are here: Home » Actualités » Yhoulam Athoumani un juriste qui rêve de l’agrégation et du barreau

Yhoulam Athoumani un juriste qui rêve de l’agrégation et du barreau

yhoulamYhoulam Athoumani est né le 13 Mars 1986 à Iconi (Grande-comore). Yhoulam Athoumani entame de brillantes études dont il sort diplômé de l’Université Paris-Est Créteil (UPEC). Juriste de formation et enseignant chercheur, il poursuit une thèse, intitulée « La liberté de Gestion du domaine public » sous la direction du professeur et doyen Jean Jacques ISRAEL, à l’université Paris Est Créteil. En attendant, il enseigne le droit à l’université de Créteil avant de rejoindre celle de Nanterre. Spécialisé en droit public, il dirige, au sein de ces universités, les matières Droit administratif et Droit constitutionnel. Entre-temps, il se marie, à une jeune fille originaire de sa ville natale avec laquelle il partage sa vie.

yhoulam_upec1

A paris, Yhoulam présente « les enjeux de le réforme territoriale » lors des élections départementales de cette année à la ville d’Ivry.

Juriste actif, il intervient dans des colloques et séminaires. Il apporte son expertise, concernant le juridique, au profit de ceux qui le sollicitent. Lors des dernières élections départementales en France, il a été sollicité par la ville d’Ivry pour intervenir et présenter « les enjeux de la réforme territoriale en France », notamment, sur la loi Nouvelle organisation territoriale de la République qui constitue le troisième volet de la réforme territoriale soutenue par le Président Hollande.

En tant que doctorant, il assure des séminaires à l’université, qui portent sur des sujets relevant de son domaine.

Jeune engagé et indépendant, il milite dans les associations culturelles dont celle de Djabal Paris, un mouvement de jeunes ikoniens vivant à Paris qui lutte pour le développement de leur ville. Il a également été secrétaire général de l’association ICONI France, une structure qui regroupe les jeunes de la diaspora issus de la ville d’Ikoni. Actuellement, avec ses amis de la fac, ils collaborent ensemble pour apporter une aide en matière d’ouvrage au profit des pays qui en ont besoin. Un projet en cours consiste à livrer des œuvres universitaires pour les Comores.

Actif sur les réseaux sociaux, il est vite courtisé par les politiques comoriens. Ses analyses pertinentes sur les questions politiques et juridiques ont fait de lui un observateur avisé. Très vite, les partis politiques l’approchent, mais il prend son temps pour les observer et les étudier, et finit par ne plus adhérer à leurs idées. Ambitieux et voué d’un mental à toute épreuve, il pense déjà s’orienter vers l’agrégation, une fois qu’il aura soutenu sa thèse. Mais sa passion reste le barreau, et il compte exercer la profession d’avocat.

Powered by Comores infos